Articles

Presse, vidéos
Mise à jour le 24 avril 2017  

Agenda

 

La lettre du député
Rentrée 2016   

Vidéos

 

 

Liens


Assemblée Nationale
Ville de Forcalquier
Pays de Haute-Provence
Communauté de communes Pays de Forcalquier - montagne de Lure
Blog de Gilbert Sauvan
Facebook de Jean-Yves Roux

"Un budget de gauche"

"Un budget de gauche"

Ce mercredi 17 octobre 2012, j'ai pu m'exprimer au cours de la discussion générale du projet de loi de finances 2013 à l'Assemblée nationale. L'intégralité de mon discours est à découvrir ici et également en vidéo.

Intervention C. Castaner – PLF 2013
Mercredi 17 octobre 2012

Merci monsieur le Président,
Monsieur le Président de la commission,
Monsieur le rapporteur général,
Chers collègues,
Je crois, après la longue litanie de l'opposition frappée d'amnésie et découvrant des vertus qu'elle avait perdu ces dernières années, qu’il est bon de redire notre fierté, monsieur le ministre, de vous accompagner dans ce rendez-vous.
Avec le budget 2013 le gouvernement poursuit son action contre la crise et met en œuvre les outils indispensables à la préparation de l'Avenir, ainsi, demain, seront financés nos priorités pour l'emploi, l'éducation, les PME, le logement, le pouvoir d'achat, conformément aux engagements du Président de la République.
Ce budget, mesdames, messieurs, est un budget de gauche.
Quand Etienne Blanc le qualifie de « socialiste » avec une morgue insupportable, je me rassure en entendant la litanie de la droite faite de reproches piochés dans le  Bescherelle du MEDEF. Je pense aussi à Luc Chatel inspiré, hier soir,  par Jean de la Fontaine, qui ne devrait pas oublier ce qu’il advint de son mentor, non je n’évoque pas Nicolas Sarkozy, mais celui de l’auteur, Nicolas Fouquet, surintendant des finances de Mazarin, qui, au nom de ses principes fiscaux, amassât une si grande fortune que même Louis XIV n’en puis plus et le condamna à la confiscation de ses biens puis au bannissement… Quant à Monsieur Lemaire qui vient de s'exprimer, évoquant la schizophrénie de Jérome Cahuzac, il sait de quoi il parle, en effet il semble avoir des troubles dissociatifs : le député d'aujourd'hui ayant oublié le Ministre qu'il fut hier.



Assemblée nationale - Intervention de Christophe... par christophe-castaner


Mais revenons au budget 2013, nous devons faire face à une équation compliquée : le contexte mondial de crise impose une vigoureuse remise en ordre de nos finances publiques tandis que la conjoncture poursuit depuis 5 ans sa dégradation et doit être soutenue.
Face à toutes ces contraintes, les choix du gouvernement qui sont traduits dans ce PLF sont sérieux et judicieux. Le budget que nous commençons à étudier est un budget de combat.
Un gouvernement responsable doit tenir compte des réalités. L’exigence des 3% de déficit en 2013 était un impératif et grâce aux mesures courageuses qui sont prises, nous sommes sur la bonne voie pour atteindre cet objectif.
 Si certains d’entre nous pensent que le calendrier est trop serré pour atteindre celui-ci, qu’il est trop ambitieux de vouloir corriger 10 années de gestion de droite en si peu de temps, personne, ici, ne remet en cause cet objectif.
Ce budget est de gauche, quand il lève avec justice et solidarité 20 milliards de recettes supplémentaires.
La réforme de l’impôt sur le revenu fera peser 90% de l’effort sur le 10% de contribuables ayant les revenus les plus élevés. Après plus de 10 ans de cadeaux fiscaux au profit des contribuables les plus aisés, il était important de rétablir notre vision de la justice fiscale. Nouvelle tranche d’impôt à 45%, taxe à 75%, retour à l’ancien barème de l’ISF en sont les marqueurs.
A l’inverse, un seul exemple de l'injustice de votre politique, mesdames et messieurs de l'opposition, ce fut votre choix de geler le barème et, s'il fallait illustrer votre amnésie fiscale, il suffit de vous entendre pleurer aujourd'hui sur ce sujet.
Ainsi je vais tenter de le rappeler, une nouvelle fois, si nous maintenons cette mesure nous augmentons en contrepartie la décote,  afin de permettre aux ménages les plus modestes de ne pas se retrouver imposer  ou de ne pas passer à la tranche supérieure trop brusquement.

Quant aux mesures concernant les entreprises, mes chers collègues, celles-ci ont été spécifiquement étudiées afin de ne pas nuire à la compétitivité. Les hausses d’impôts sont ciblées principalement sur les grandes entreprises et les secteurs protégés de la concurrence internationale.
Etre de gauche c’est aussi faire converger le taux d’imposition des grandes et des plus petites entreprises, pour plus de cohérence et d’équité. De même être de gauche c’est taxer de façon progressive  les revenus du capital comme le sont ceux du travail.
Le gouvernement a également souhaité, à juste titre, favoriser les PME, qui sont au cœur de la création d’emploi.
Mais cet effort pour les recettes ne doit pas occulter la maitrise des dépenses publiques.

En tant que rapporteur spécial des budgets du travail et de l’emploi, j’aimerais tout particulièrement m’arrêter sur cette priorité gouvernementale qu’est l’emploi.
Nous le savons, la situation est inquiétante. Depuis 10 ans le chômage n'a cessé d'augmenter et nous devons faire face à  une recrudescence de la précarité… Le défi qui nous attend en vue d’inverser la tendance implique des prises de décisions claires et courageuses. C’est ce qu’a fait le gouvernement à travers notamment le PLFR, ou le projet de loi portant création des emplois d’avenir…et c’est ce qu’il poursuit à travers ce PLF.
Mes chers collègues, rappelons-le, dès cet été  80 000 contrats aidés d’urgence ont été ouvert  afin de palier à l’utilisation électoraliste qui avait été faites des contrats aidés dans les derniers mois du précédent gouvernement. Le nombre de ces contrats sera de 340 000 pour l’année 2013 avec la volonté d’allonger la durée moyenne du contrat aidé…
Parallèlement, la récente création des emplois d’avenir permettra, en 2013, à 100 000 jeunes non-qualifiés, et le plus souvent dans la galère, de bénéficier d’un contrat aidé, leur permettant de prendre pied dans le marché du travail.
Enfin, pour améliorer la prise en charge des personnes les plus éloignées de l’emploi, les effectifs de pôle emploi sont renforcés.

Les premiers contrats de génération devraient être conclus courant 2013. La négociation avec les partenaires sociaux va s’achever dans les jours qui viennent pour une mise en œuvre  au début de l’année prochaine.
Nous pouvons donc nous féliciter que le gouvernement, tout en maitrisant les dépenses publiques, poursuive sa politique volontariste en faveur de l’emploi.

Ce budget combat la dette, doublée par la droite en 10 ans. En faisant cela nous voulons préserver notre liberté de décider face aux marchés.
Ce budget combat pour l'emploi, le pouvoir d'achat et les PME.
Ce budget combat la domination du plus fort en mettant en œuvre une fiscalité plus juste.
Ainsi c’est un budget de gauche.


Partager

Vos commentaires


Merci pour vos questions et commentaires

Nom ou pseudo
Email
Inscription mailing list
Votre question ou commentaire
 
 

21/10/2012 17:53

coll jaime
christophe bravo. la ou tu est courage.face a la bave des gens qui sont re'duit a parlerdes pains au chocolats c'est vrai parle' de chirac giscard.ou pompidou ses pas pratique nous on a miterrand clemenceau zola voltaire rousseau et combiens d'autres .c'est vrais il y a de gaule .lui a tout nationaliser banques. renault. faire partirs les americains sortir de l'otan des ministres comunistes et sosialistes aux pouvoirs . perdue c'est fait sarkozy a reussie il faut maintenant gagner .vous aller le faire merci. .

20/10/2012 23:22

jacques le maniatographe
c'est du grand et beau et vrai Christophe Castaner, il est temps que la France se rende compte quelle a a donné le pouvoir dans les pires conditions économique a un président veritablement novateur et socialiste qui met rapidement en marche les processus de la reconstruction de notre beau pays il faut continuer c'est la seul voie pour nous et pour l'europe
c'est dans l'adversitée que se découvre les hommes courageux .
ce n'est qu'un combat continuon le début .

20/10/2012 21:33

pierrot
definir un budget de gauche en rappelant qu'il faut favoriser les revenus du travaill par rapport aux revenus de la Rente, soutenir l'emploi , je forme des voeux pour que cette vertu budgetaire soit efficace ! Je vois trop dans mon travail au quotidien des personnes qui ne vivent que du rsa, ou de salaires sur un mi temps de smicard, c'est cette dureté la qui fait que l'argent public doit etre efficace pour corriger cela.
bon courage pour ce "job"!

18/10/2012 12:29

Carrier
Mon cher Chris
Je viens de lire ,in extenso, le texte de ton intervension à l'Assemblée. Elle m'a fait du bien...
Si,si. En effet, la droite se déchaine en ce moment, comme jamais! Et quand je dis "déchaine"
il y a dedans le mot "haine". J'avoue que j'ai quelques craintes pour la sécurité de notre Président de par la conjonction de l'attitude de la droite et des menaces à l'echelon international. Qu'en penses-tu?

18/10/2012 12:21

MARTINE
Très brillant, bien entendu, incisif il va de soit, cohérent, réaliste, en bref du Casta. BRAVO

18/10/2012 08:15:

raynal
apres cette belle intrervention ,il y aurait peut etre des points virgules à mettre mais on ne peut qu'a etre d'accord ,car l'exposé est excellent

17/10/2012 23:33

Etienne BRUNET
Discours encourageant.
Par ailleurs, il me semble que le verbe "PALLIER" prend deux "L" et n'est pas suivi de la préposition "à", bien que l'usage s'en répande...Ceci dit pour faire cuistre! Gardarem...

17/10/2012 21:24

dan
    Merci Christophe pour ton engagement. Je transmets ton discours à tous mes contacts.
Nous devons tous, gens de gauche, soutenir le gouvernement et nos élus.Nous savons tous que notre pays est dans une situation pas facile. Nous devons tous rester optimiste et travailler ensemble dans l'intérêt général et contre une droite méprisante et odieuse

17/10/2012 20:49

Nonalayraultport
le budget? parlons en ! la construction d'un nouvel aeroport à Nantes est-elle d'utilité publique? ici le gagnant sera VINCI et non les PME! d'autres part les paysans doivent abandonner leurs terres au moment où l'on doit relocaliser les productions agricoles ? je passe sur l'action violente policiere d'investir le bocage à Notre Dame des Landes ! attention de ne pas trop mimer les pratiques de l'ex gouvernement ! NON à l'aéroport car nous devons considérer l'état de la planète , des energies fossiles, des terres agricoles pour nourrir les gens et non les moteurs.... de mon point de vue ça part mal ! revoir la définition de socialisme!

Haut de page | Mentions légales | Plan du site