Articles

Presse, vidéos
Mise à jour le 24 avril 2017  

Agenda

 

La lettre du député
Rentrée 2016   

Vidéos

 

 

Liens


Assemblée Nationale
Ville de Forcalquier
Pays de Haute-Provence
Communauté de communes Pays de Forcalquier - montagne de Lure
Blog de Gilbert Sauvan
Facebook de Jean-Yves Roux

Le livre noir de l'UMP sur les Régions socialistes prend l'eau...

Le livre noir de l'UMP sur les Régions socialistes prend l'eau...

Le 18 novembre dernier, comme chaque année, Roger Karoutchi, l'homme que Nicolas Sarkozy vient de limoger du gouvernement après l'avoir écarté de la tête de liste en Ile e France, présente son livre noir des Régions socialistes.

Toujours tout en finesse et en analyse objective, « ce livre noir est une véritable opération vérité », commente Xavier Bertrand, secrétaire général du Mouvement Populaire. Comme le déclarent ces deux parfaits honnêtes hommes « On n'a pas le droit de se servir de l'argent du contribuable pour faire des tracts, pour mentir ».

Toujours soucieux d’apprendre j’ai regardé avec intérêt les passages qui concernent notre département des Alpes de Haute Provence.

Une seule référence nous concerne directement, page 111 du pensum, nous pouvons lire avec stupéfaction :

« Pour Arkema-Saint Auban et la moyenne Durance- la région, hormis un soutien actif aux mouvements sociaux, ne trouve aucun repreneur sérieux. C’est encore l’Etat, par le biais de l’AFII (Agence Française pour les Investissements Internationaux) ainsi qu’EDF qui rendent possible la venue de First Solar qui implantera sur le site une usine de fabrication  de panneaux solaires. »

Alors que chacun sait que cette promesse faite par le Président de la République mi juillet a depuis été enterrée !    Pourquoi 4 mois plus tard resservir ce mauvais plat ?

Si la crise qui frappe nos territoires n’était pas si grave nous pourrions rire en lisant cela.
Oui nous étions aux cotés des travailleurs et de ce territoires abandonné de l’Etat.

Le miroir aux alouettes semblent encore briller de mille feux pour les portes paroles de l’UMP… qui attendent le premier soleil pour trouver la lumière, relayés en cela par leurs représentants locaux – Eliane Bareille et Daniel Spagnou -, qui je le crains, ne marchent que dans l’ombre de leurs chefs nationaux qui auraient été bien avisé de les consulter avant cette tartarinade parisienne qui ôte, s’il en était besoin, toute crédibilité à ce document, bien noir en effet.


Partager

Vos commentaires


Merci pour vos questions et commentaires

Nom ou pseudo
Email
Inscription mailing list
Votre question ou commentaire
 
 
26/11/2009 10:21

Alain DONNADIEU
Il fallait effectivement qu'un certain nombre de choses soient dites concernant la lamentable et mensongère campagne orchestrée par l'UMP au sujet de la gestion des régions conduite par la gauche et Christophe Castaner a eu raison de remettre les pendules à l'heure au sujet des contre-vérités proférées sur notre département. Mais, qu'il me permette d'apporter, à mon tour, ma petite pierre à l'édifice de la clarification. Bareille et Spagnou conduiront la liste départementale de l'UMP pour les prochaines élections régionales derrière leur tête de liste Thierry Mariani. Or, il n'est pas mauvais, à cette veille de scrutin, de rafraîchir la mémoire des électeurs au sujet du tête de liste régionale de l'UMP.

Il est vrai que Mariani était, sans doute, le plus qualifié pour conduire cette liste de l'UMP dans notre région tant son implication dans son mandat de conseiller régional depuis 2004 a été intense. Jugez en plutôt, cher concitoyens, il a assisté à 10 réunions sur les 155 de la mandature et à 2 sur les 40 commissions permanentes. Son assiduité et l'intérêt qu'il a porté aux débats régionaux ont de quoi forcer le respect et justifient à n'en pas douter sa légitimité à devenir le prochain président du Conseil Régional. Mais, au delà de ses apparitions fantomatiques dans l'instance régionale, il y a les prises de position de l'homme politique. Et là, que le lecteur m'excuse pour la trivialité du propos, Mariani, c'est du lourd ! Un sorte de mutant politique, « un bébé Chirac » nourri à la mamelle de l'extrême droite. Là, encore, jugeons-le sur ses actes politiques ! Le PACS, il est contre. La réforme de l'IVG et de la contraception, il est contre et votera, d'ailleurs, contre la loi du 5 décembre 2000. Puis, en 2002 et 2003, il enfourche son nouveau cheval de bataille en devenant le procureur des rave-partys. Je ne demande, d'ailleurs à ce sujet, si sa présidence du groupe « cafés, hôtels, restaurants, discothèques » de l'Assemblée Nationale n'aurait pas quelque chose à voir avec son hostilité à cette nouvelle forme d'expression musicale de la jeunesse.

Mais, c'est sur le terrain sécuritaire et de l'immigration que Mariani exprime son flamboyant potentiel. Avec des fortunes diverses, néanmoins. En 2003, il fait adopter un amendement punissant de 3750 € d'amende et d'une interdiction de trois ans du territoire, tout clandestin surpris en train de travailler. Il est vrai qu'il est plus facile de s'en prendre aux travailleurs qu'aux employeurs qui les embauchent. Finalement, son amendement sera supprimé par le Sénat quelques mois plus tard. Mais, Mariani est homme à persévérer. Et sous la présidence Sarkozy, il se sent pousser des ailes. Il décide de sortir l'artillerie lourde. Les tests ADN, c'est lui, même si les tests ADN seront jugés, quelques mois plus tard par Sarkozy, comme inapplicables et stupides donnant raison à Besson de refuser de publier les décrets d'application. L'autorisation des statistiques raciales et ethniques, c'est encore lui, même si le Conseil Constitutionnel, sur saisine de la gauche, les jugera contraire à notre Constitution. Pour un juriste de formation, ça la fout mal.

Remarquez si il a fait montre de la même assiduité dans ses études de droit que dans l'exercice de son mandat régional, rien d'étonnant. Et, je pourrais continuer la liste sur le droit d'asile ou la multiplication des fichiers de police... Bref, le choix de Mariani pour conduire la liste UMP dans notre région n'a qu'un seul but, vous l'aurez compris. Faire en sorte que le Front National ne taille une croupière à l'UMP dans l'électorat réactionnaire de notre région. Pour le reste, je dirais simplement à Bareille et Spagnou, ceci : " Avec Mariani à votre tête, vous pouvez faire l'économie de la lecture de Sartre, vous avez à la fois la nausée et les mains sales. "

 

REVUE DE PRESSE

image

26/11/09

26/11/09

Haut de page | Mentions légales | Plan du site