Articles

Presse, vidéos
Mise à jour le 24 avril 2017  

Agenda

 

La lettre du député
Rentrée 2016   

Vidéos

 

 

Liens


Assemblée Nationale
Ville de Forcalquier
Pays de Haute-Provence
Communauté de communes Pays de Forcalquier - montagne de Lure
Blog de Gilbert Sauvan
Facebook de Jean-Yves Roux

Besson sur un bateau, Besson tombe à l'eau...

Besson sur un bateau, Besson tombe à l'eau...

Comme bide, c'est un modèle !
Ainsi l'opération «identité nationale», qui devait soulever de vastes questions de fond, se termine par une retraite en rase campagne (électorale) au son de quelques casseroles pour toute oraison funéraire.
On avait prévu une grand messe à grand spectacle avec un feu d'artifice d'intellectuel, fourmillement de propositions et bénédiction présidentielle.

Finalement nous n'aurons qu'un conseil interministériel plutôt miteux avec trois propositions placebos.

 Les grandes orgues nationales se changent en pet de lapin bessonien. Il est vrai qu’il est difficile d’accepter de se faire administrer une leçon d’identité par un ministre qui ignore la sienne en politique, principalement connu pour s’être vendu, en pleine campagne électorale, contre un fauteuil et quelques carambars Comme le rappelle Joffrin dans Libé, abandonné en terrain découvert par la grande majorité de la droite républicaine, le ministre a surtout été trahi - chacun son tour - par ses partisans les plus intolérants, qui ont donné en quelques gaffes retentissantes la clé de la manœuvre : un procès de l’islam, injuste et calamiteux.

Finalement cette épopée a du bon : alors qu’Eric Besson, encouragé par le Président, spéculait sur une forme de xénophobie latente, l’opinion lui a opposé un certain bon sens. Tout de suite, elle a compris qu’il s’agissait là, non pas d’un questionnement sur la nation qui aurait pu avoir sa pertinence, mais d’une diversion médiocre en temps de crise sociale et d’une basse manœuvre en période électorale.

Même les plus écœurés de ces basses manœuvres ont laissé les serviteurs zélés de l’Etat s’enfoncer dans le débat, sans même y prêter attention… j’ai été presque surpris de ne voir personne venir « chatouiller » notre sous-préfet se pliant à l’exercice au sein de cette cité jugée terroriste par notre cher Préfet Squarcini. Pour une fois, ceux qu’on a désignés comme des étrangers ne serviront pas de boucs émissaires des difficultés.

C’est toujours quelque chose de gagné.

 


Partager

Vos commentaires


Merci pour vos questions et commentaires

Nom ou pseudo
Email
Inscription mailing list
Votre question ou commentaire
 
 

15/02 20:56

Guy Malhouitre    
Bien dit .
Ca me donne l'idée de recommander la lecture du bouquin de Lilian Thuram , l'ex grand footballeur (jeune)retraité qui a créé une Fondation d'éducation contre le racisme . Le titre : "Mes étoiles noires " .
Le genre de lecture dont on sort un peu différent...

 

Haut de page | Mentions légales | Plan du site