Articles

Presse, vidéos
Mise à jour le 24 avril 2017  

Agenda

 

La lettre du député
Rentrée 2016   

Vidéos

 

 

Liens


Assemblée Nationale
Ville de Forcalquier
Pays de Haute-Provence
Communauté de communes Pays de Forcalquier - montagne de Lure
Blog de Gilbert Sauvan
Facebook de Jean-Yves Roux

Campus UMP, y'a comme un hic.

Campus UMP, y'a comme un hic.

Jean-François Copé rêvait de rassemblement avant d'ouvrir samedi le campus du parti majoritaire qui se tenait à Marseille.

Et pourtant le secrétaire général a surtout passé son week-end à déminer les polémiques internes.

Unité, vous avez dit unité ?

En arrivant, valises à la main, sur le parvis du parc Chanot, les jeunes de l'UMP semblaient y croire. Et même le crier. Banderoles et tee-shirts frappés d'un "socialiste very bad trip" portés haut.

Mais, alors même que la semaine dernière lors d’un dîner avec Jean-François Cope et Brice Hortefeux notre Président n'avait donné qu'une seule consigne pour cette rentrée : afficher une unité impeccable il a fallut, quelques jours plus tard, qu’il ne  trouve rien de mieux à faire que d'agresser Jean-Pierre Raffarin, qualifié en son absence d'"irresponsable" au cours du petit déjeuner de la majorité. Lequel ripostât en annonçant qu'il ne participerait plus à cette instance. Il n'en fallait pas plus pour que la belle unité de la majorité vole en éclats avant même le début des travaux. Et encore a-t-on évité le pire : pour ne pas pénaliser son ami Copé, Raffarin a honoré ses engagements à Marseille et donné l'accolade au patron de l'UMP.

Mais c'était sans compter sur Lionel Luca, brillant représentant de la Droite populaire, l'aile dure du parti (dont notre cher député Daniel Spagnou partage la légereté): "Raffarin est un has been, il devrait rester en Chine", a-t-il élégamment déclaré sur Europe 1.

Faut dire que l’objet de ces violents échanges était majeur : la TVA des parcs d’attractions !

Paradoxalement, c'est la disposition à l'impact financier le plus faible (90 millions d'euros en année pleine) qui a le plus retenu l'attention de beaucoup d'élus de la majorité.

J’aurais aimé les entendre sur le plan de rigueur de 12 milliards d'euros sur 2011 et 2012 présenté la semaine dernière par le gouvernement.

Un  plan qui n’est pas bon, parce qu'il est injuste. A l'inverse de ce que l’on a tenté de nous faire croire ce sont les salariés qui sont mis à contribution.

Je pense en particulier à la taxation de la part du gouvernement des mutuelles, à hauteur d'1,2 milliard d'euros, ce qui est six fois plus que ce qu'on demande aux plus riches dans notre pays et ça, ce sera payé intégralement par les salariés.

La taxe exceptionnelle sur les très hauts revenus doit en effet rapporter 200 millions d'euros à l'Etat. Mais lors du campus le message de l’UMP a été clair : Dassault ne paiera pas ! Taxer les riches ? "C’est nul", a répondu l’industriel et sénateur UMP Serge Dassault. Le 89e homme le plus riche de la planète préfèrerait plutôt voir supprimer la prime pour l’emploi.

L'appel des riches français, très peu pour lui. C'est peu dire que Serge Dassault n'a pas goûté la contribution exceptionnelle annoncée par le gouvernement, visant à taxer à hauteur de 3% les revenus annuels supérieurs à 500 000 euros. Il ne s'est pas gêné pour le dire "Ca ne sert à rien, ce n'est pas comme ça qu'on va régler le problème du déficit. C'est idiot et nul !"

L'industriel et élu UMP souhaite-t-il une contribution plus élevée ou pérenne ?
"Encore moins ! Les gens qui créent des emplois vont s'en aller et les emplois avec. On ferait mieux de supprimer la prime pour l'emploi, on économiserait beaucoup plus d'argent !" Si même les riches à l'UMP commencent à se disputer...

Autre couac qui a assombri le ciel et les mines dans le hall 1 du Parc des expositions, et qui s'ajoute à la grogne perceptible dans les rangs de la droite sur le plan d'austérité de François Fillon, la violente charge de Patrick Devdejian dans Le Monde qui fustige un projet que le ministre Bruno Lemaire est venu présenter.

Le projet fantôme.


Est-ce pour cela que, chargé du projet présidentiel le ministre de l’Agriculture s’est bien gardé de faire trop d’annonces. Les premiers axes dévoilés quelques jours avant le Campus avaient déjà provoqué quelques remous dans la majorité. Pas un programme, plutôt "un socle". Une seule promesse : "Un projet qui ne coutera pas un centime d’euro" !!!

Bref un projet pour rien…mais Henry Guaino nous a éclairé sur l’avenir de ce travail «en déclarant que Nicolas Sarkozy n’avait pas besoin qu’on lui fasse un programme…les quelques rudiments de démocratie parlementaire que lui enseignât Philippe Seguin semblent oubliés.

Et puis il y a ces petits hic, ces petits manque de chance ! Ainsi Michèle Alliot-Marie est arrivé alors que la première table ronde sur la Tunisie venait à peine de s'achever. L'histoire ne dit pas s'il s'agit d'un retard dû à un problème de jet privé…


Partager

Vos commentaires


Merci pour vos questions et commentaires

Nom ou pseudo
Email
Inscription mailing list
Votre question ou commentaire
 
 

12/09/2011 17:39

coll jaime
aucune union entre eux UMP est un ramassi de partie de droite et meme extreme droite la preuvel argent que reclame borlo et compagnie sarkozy les tiens en les dressant les uns contre les autres a nous de nous unir gens de gauche la france est ruinnee des gens comme melanchon devrais refrechir avent quille soit trop tard

07/09/2011 18:26

ansaldi
ils sont tous les sur de leur force qui a beaucoup de défauts ils n'ont pas les yeux en face des trous ils ne rendent pas compte dans quelle situation nous somme grasse à leur politique iresponsable

06/09/2011 11:33

G Jégo
Je crois que l'unité est une façade et seulement ça, une entente c'est autre chose et compliqué à réaliser.

05/09/2011 16:59

Luc de Falco
J'ai lu : "J'aurais aimé les entendre sur le plan de rigueur de 12 milliards d'euros sur 2011 et 2012 présenté la semaine dernière par le gouvernement."

De mon point de vue, il y a deux mesures radicales à prendre afin de rétablir le budget de l’état :
- Supprimer toutes, mais absolument toutes les niches fiscales qui sont entre trois et quatre cents, ce qui éliminerait (a priori pour ce que j’en sais) le déficit public en l’état actuel des choses. (La loi, fut-elle fiscale, redeviendrait la même pour tous.)

- Examiner à la loupe les aides sociales pour éliminer celles qui engendrent de la spéculation et qui finissent dans les poches des nantis comme, par exemple, les aides au logement. Leur suppression entraînerait un effondrement des loyers et du prix des logements de première nécessité. Etc.

En prenant le risque d’être dans l’erreur…

05/09/2011 16:09

Raynal
l'unité de façade est soi disant une offensive contre la solidarité du PS;et puis soutenir Sarko en faisant etat de ses reussites aussi brillantes :un emprunt pour le Grand Paris(on est tellement peu endetté),un emprunt pour financer la "remise en ordre" des retraite,un projet pour faire payer les salaries pour amortir la dette(12 milliards su 3 ans alors qu'on a 1700 milliards de dette),un deficit dans le budget 2012 de 97 milliards,et la suite demanderait une journée de retraité ;voila ce que les militants auraient pu parler mais cela eut ete de trop pour une journée

Haut de page | Mentions légales | Plan du site