• Christophe Castaner salue l'initiative de Ségolène Royal pour la nouvelle étape du plan national loup
  • Mise à jour 29/06/2014 09:40:46

Articles

Presse, vidéos
Mise à jour le 24 avril 2017  

Agenda

 

La lettre du député
Rentrée 2016   

Vidéos

 

 

Liens


Assemblée Nationale
Ville de Forcalquier
Pays de Haute-Provence
Communauté de communes Pays de Forcalquier - montagne de Lure
Blog de Gilbert Sauvan
Facebook de Jean-Yves Roux

Christophe Castaner salue l'initiative de Ségolène Royal pour la nouvelle étape du plan national loup

Christophe Castaner salue l'initiative de Ségolène Royal pour la nouvelle étape du plan national loup

Christophe Castaner, Président du Groupe national loup, s'est rendu à Paris, ce vendredi 27 juin, à l'invitation de Ségolène Royal, Ministre de l'Écologie, du Développement durable et de l'Énergie, pour évaluer avec les préfets des départements concernés la situation de l'élevage dans les zones de présence du loup.

Il convient de rappeler que la population de loup s’accroît (+ 50 individus par rapport à 2013) soit un total évalué de 300 spécimens en 2014 en France.
 
Au fil d'un échange de presque deux heures, Ségolène Royal s'est montrée particulièrement attentive aux enjeux et à la souffrance vécue par les éleveurs. Elle a tenu à rappeler que « Même si pour la première fois », les dommages causés aux troupeaux « n’ont pas augmenté entre 2012 et 2013, plus de 6 000 animaux d’élevage ont été victimes du loup, la détresse des éleveurs et de leurs familles doit être prise plus fortement en considération ».
 
C'est pour cette raison que la Ministre a décidé de faire évoluer le cadre réglementaire en vigueur en signant trois arrêtés : l'un prévoyant que le nombre de prélèvement autorisés de loups pourra être porté à 36 si le seuil de 24 est atteint en cours d’année ; les deux autres portent sur les territoires qui pourront faire l'objet d'expérimentations afin de favoriser l'efficacité des prélèvements.
 
La ministre entend « améliorer l'efficacité du plan loup adopté en 2013 ». Ce plan encadre la protection du loup, espèce protégée au niveau national, mais fixe aussi les conditions permettant d’en abattre dans les zones définies où les menaces pour les troupeaux sont sensibles dès lors que l'espèce n'est plus menacée en France.
 
Christophe Castaner salue cette initiative et le caractère offensif de la ministre durant cette rencontre, qui a donné des instructions claires :
 
« C'est une nouvelle étape du plan national Loup, qui a permis en 2013 de connaître une baisse du nombre de victimes et, depuis le début de cette année, une baisse aussi du nombre d'attaques. Il faut toutefois aller plus loin pour sauver l'élevage et soutenir nos éleveurs. La ministre fait preuve d'une grande volonté d'agir et a demandé aux préfets d'être particulièrement attentifs à la détresse des éleveurs et s'apprête à leur donner de nouveaux moyen d'intervention ».


Partager

Vos commentaires


Merci pour vos questions et commentaires

Nom ou pseudo
Email
Inscription mailing list
Votre question ou commentaire
 
 

Haut de page | Mentions légales | Plan du site