Articles

Presse, vidéos
Mise à jour le 24 avril 2017  

Agenda

 

La lettre du député
Rentrée 2016   

Vidéos

 

 

Liens


Assemblée Nationale
Ville de Forcalquier
Pays de Haute-Provence
Communauté de communes Pays de Forcalquier - montagne de Lure
Blog de Gilbert Sauvan
Facebook de Jean-Yves Roux

Les mauvais résultats de la droite en matière de sécurité

Les mauvais résultats de la droite en matière de sécurité

Lors de ses v½ux à la presse le 14 janvier, Brice Hortefeux entendait donner la preuve, power point à l'appui, qu'il était un ministre efficace en présentant le bilan d'activité de la police et de la gendarmerie. Coutumier, comme le Président de la République, des gesticulations et des décisions sans lendemain, et surtout inapplicables -comme celle sur le couvre feu pour les mineurs de moins de 13 ans-, le ministre de l'Intérieur a encore une fois excellé dans l'art de l'illusion en se livrant à un étonnant tour de magie.

Le début de l'année 2009 démarrait mal, les mauvais chiffres commençaient à s'accumuler et surtout comme l'a rappelé le ministre lors de sa conférence de presse, de méchants journalistes s'étaient emparés de ces résultats peu glorieux pour critiquer l'action du nouveau locataire de la place Beauvau. Pour inverser la tendance, Brice Hortefeux a inventé un nouveau calendrier décomposé en « quadrimestre », soit les quatre derniers mois de l'année où miracle, les chiffres s'améliorent !

Ce merveilleux petit bricolage dans les statistiques a permis au ministre d'afficher une baisse de la délinquance de 1,04 %, notons au passage la précision d'un tel calcul qui permet de donner une sorte de caution scientifique à de tels chiffres.

Sans le merveilleux talent du ministre, le résultat n'aurait surement pas été aussi satisfaisant. Il est vrai que certains services de police n'avaient pas bien compris le véritable objectif de la politique de Brice Hortefeux: à savoir-non pas lutter contre la délinquance-mais faire en sorte que l'on puisse créer l'illusion de la combattre. « Plus les services sont actifs, plus cela fait grimper les chiffres de la délinquance, c'est absurde! » fait remarquer le ministre de l'Intérieur. C'est sûr, pour un ministre qui veut à tout prix que ses chiffres soient bons, il ne faudrait quand même pas que les résultats du travail des forces de l'ordre viennent ternir les petits calculs de la place Beauvau!

Malgré tous ses efforts, Brice Hortefeux n'est pas parvenu à enlever certaines zones d'ombres au tableau: augmentation des violences aux personnes de 2,8%, progression des cambriolages de 8,2% et des vols à main armée de 15,8%. Et encore ces chiffres ne traduisent qu'une partie des échecs multiples de la politique sécuritaire de l'UMP, enfermée dans une logique du chiffre qui met les forces de l'ordre sous pression. Cette logique, initiée par Nicolas Sarkozy quand il était ministre de l'Intérieur, a deux principaux effets pervers.

Tout d'abord concernant l'activité des services de police, soumis à la « dictature » du chiffre, ceux-ci  ont tendance à moins s'investir dans des affaires longues et plus complexes. Les objectifs chiffrés en matière d'élucidation, ont par exemple, souvent conduit les policiers à concentrer leur activité sur des délits mineurs, élucidés aussi vite qu'ils ont été constatés, permettant ainsi de remplir les objectifs fixés.

Enfin concernant les relations entre les citoyens et leur police, la course aux chiffres, en conduisant parfois à dissuader les citoyens de porter plainte, peut contribuer sur le long terme à une perte de confiance au sein de la population. Et ce n'est pas la révision à la baisse des UTEQ (unités territoriales de quartier), dont l'objectif fixé à 100 unités ne sera pas atteint, qui contribuera à renforcer la proximité entre police et citoyens.

Une telle distorsion des liens contribue, pour une grande part, à la multiplication des sociétés de protection privées, qui offrent désormais de plus en plus leurs services aux particuliers. Une évolution qui signerait ainsi un recul considérable de l'Etat régalien!

En 2012, cela fera 10 ans que la droite aura échoué à assurer la sécurité des français, il sera alors temps pour la gauche de remplir cette mission première de l'Etat et d'assurer ce droit pour tous les citoyens !


Partager

Vos commentaires


Merci pour vos questions et commentaires

Nom ou pseudo
Email
Inscription mailing list
Votre question ou commentaire
 
 

Haut de page | Mentions légales | Plan du site