Articles

Presse, vidéos
Mise à jour le 24 avril 2017  

Agenda

 

La lettre du député
Rentrée 2016   

Vidéos

 

 

Liens


Assemblée Nationale
Ville de Forcalquier
Pays de Haute-Provence
Communauté de communes Pays de Forcalquier - montagne de Lure
Blog de Gilbert Sauvan
Facebook de Jean-Yves Roux

Horreur et indignation après l'attentat contre la République.

Horreur et indignation après l'attentat contre la République

Un acte d'une exceptionnelle barbarie vient d'être commis ici à Paris contre un journal, un journal c'est-à-dire l'expression de la liberté, contre des journalistes qui avaient toujours voulu montrer qu'ils pouvaient agir en France pour défendre leurs idées et pour avoir cette liberté que la République protège.

Il y avait également des policiers pour les protéger. Ceux-là, journalistes, policiers, ont été lâchement assassinés. Il y a, à cette heure, 12 personnes qui sont mortes, 4 sont en situation d’urgence absolue.

Le Président s'est rendu sur place, puis a réuni immédiatement à l’Élysée les Ministres et les responsables qui sont directement concernés par la protection que l’État doit assurer à tous les lieux où de mêmes actes pourraient être renouvelés par les mêmes barbares.

Il y a aussi des actions qui sont immédiatement lancées suite à l’agression pour retrouver les auteurs de ces actes. Ils seront pourchassés aussi longtemps que nécessaire pour qu’ils puissent être arrêtés, traduits devant les juges et condamnés.

La France est aujourd’hui devant un choc, un choc qui est celui d’un attentat car il s’agit d’un attentat terroriste, et par rapport à un journal qui avait été plusieurs fois menacé et qui était protégé.

Au moment présent, il faut faire bloc, montrer que nous sommes un pays uni, que nous savons réagir comme il convient, c’est-à-dire avec fermeté mais avec toujours le souci de l’unité nationale.

Nous sommes dans un moment extrêmement difficile, plusieurs attentats terroristes avaient été déjoués ces dernières semaines, nous savions que nous étions menacés comme d’ailleurs d’autres pays dans le monde.

Nous sommes menacés parce que nous sommes un pays de liberté, et parce que nous sommes un pays de liberté, nous conjurerons les menaces et nous punirons les agresseurs. 

Personne ne doit penser qu’il peut agir en France contrairement aux principes de la République et atteindre l’esprit même de la République c’est-à-dire un journal.

 


Partager

Vos commentaires


Merci pour vos questions et commentaires

Nom ou pseudo
Email
Inscription mailing list
Votre question ou commentaire
 
 

12/01/2015 11:00:14

patricia klemensiewicz

On connaissait, on ignorait,on méprisait, on aimait CHARLIE HEBDO, ses dessinateurs, ses journalistes, son équipe. 

Ils occupaient un espace dans notre inconscient collectif et JAMAIS on aurait pu imaginer, que l'ignominie, nous "lobotomiserait" cette partie de notre cerveau, notre coeur, notre esprit. 

On a réagit massivement, à une échelle internationale pour montrer notre refus d'être amputé de ce qui est l'essence même de notre raison "vivre libre". 

Je suis plus que fière, plus que rassurée, confiante, reconnaissante. 

On bat avec des mots sur les choix politiques de nos dirigeants. 

Mais s'il vous plaît, rappelons que nous porterons à jamais une cicatrice qui peut à nouveau s'infecter, saigner. 

Pour faire le mal nul besoin d'employer nos neurones. 

Penser à agir généreusement, respectueusement implique une mobilisation parfois complexe de notre cerveau, ce n'est pas un réflexe naturel. 

C'est ça l'éducation, l'instruction, la culture, apprendre à former un peuple bigarré, contrasté.

 

Quand je pense que "CHARLIE HEBDO" est devenu PATRIMOINE MONDIAL DE L' HUMANITE !!!!!!!!!!

09/01/2015 12:43:10
 
Giraud Gisèle
 
Y a t il un regroupement en dehors de celui de digne dimanche à forcalquier.
Je suis Charlie 
Cordialement

07/01/2015 19:03:09

MN

LIBERTE... NOUS TE DEFENDRONS ET TOUS LES BARBARES ET INTEGRISTES DE TOUTES PARTS VOUS NE GAGNEREZ PAS. UNE FEMME QUI VEUT RESTER LIBRE DE RIRE DE TOUTES LES CARICATURES. CHARLIE HEBDO, HARA KIRI, LE CANARD ENCHAINE... VOUS M'APPORTEZ LE RECUL ET LA NOTE DE DERISION NECESSAIRE FACE A CETTE INFORMATION STANDARDISEE QU'ON NOUS ASSAINE A LONGUEUR DE JOURNEE. MERCI A VOUS. PENSEES ET SOUTIEN AUX FAMILLES.

13/01/2015 16:20:23

CORNILLE YVES

POUR QUE LES CITOYENS NE CRIENT PLUS DANS LE DESERT !

Nous avons partagé les mêmes larmes, la même peine immense pour la perte de femmes et d’hommes irremplaçables dans le concert de leurs actions et de leurs richesses pour le bien collectif. 

Pour sentir la force de nos convictions et conjurer la peur individuelle, nous nous sommes 

frottés côte à côte. Nous avons massivement marché pour crier dignement dans le silence. Nous avons rappelé au yeux du monde nos refus de l’assassinat de nos libertés et notre soif du vivre ensemble dans la paix de l’enrichissement de notre diversité humaine.

Mais ce magnifique soulèvement du peuple de France appelle au changement radical de l’action politique des élus et dans tous les domaines de la vie sociale ( sécurité, enseignement, formation, culture, santé, droit d’avoir travail et logement, liberté d’expression......). 

Des failles dans la protection et la prévention des ces actes ignobles sont apparues. Des moyens supplémentaires sont nécessaires pour faire face. Il est intolérable d’entendre, ici et là, qu’on ne pourra longtemps laisser protéger les lieux sensibles par 10 000 soldats ou surveiller les individus potentiellement dangereux par 5000 policiers, faute de moyens mobilisables d’une France dans les difficultés budgétaires.

L’Etat français doit le faire mais sans appauvrir d’autres chapitres de son budget déjà scandaleusement asséché.

Aujourd’hui il faut parler vrai et ne pas craindre d’affirmer que les causes profondes de ce qui arrive à notre société à 2 vitesses sont économiques.

Comment les Etats Européens ont-ils pu se déposséder des leviers monétaires et s’abandonner aux seules lois des marchés, à l’inverse des banques centrales, britannique américaine ou japonaise ? Comment les Etats sont-ils devenus aussi impuissants à rééquilibrer les injustices et les inégalités ? Comment l’économie s’est-elle limitée à la maximalisation des profits alors que Bernard Maris, assassiné mercredi dernier, définissait l’économie comme « l’organisation de l’activité humaine ».

Pour faire face il faut arrêter d’appauvrir les Etats européens, de paupériser voire de « ghettoÏser » la vie citoyenne plus de 10 % de nos concitoyens. Arrêtons d’exclure du marché du travail, en 5 ans, un million de personnes en France. La politique de contrainte budgétaire menée par l’Union Européenne, la BCE sur la pression allemande est une honte historique (comme dans les années 30). Elle finira par détruire la démocratie née en occident.

Les racismes et les partis d’extrême droite prospèrent partout même en Suéde. Les peuples déçus devant tant de lâcheté politique face aux puissants de la finance sont en colère. Ils cherchent (mal hélas) des alternatives, même les plus incertaines, mais souvent, certainement les plus inhumaines. 

Vous, les élus du peuple, qu’attendez vous pour agir avec lucidité et détermination ? 

Attention, la manifestation de dimanche est aussi un dernier appel à vous pour que vous nous entendiez, enfin !

Soyez certains qu’on ne peut mobiliser les générations actives en leur donnant comme seul horizon le remboursement de la dette. Une partie de la dette est illégitime, pour solder les spéculations de certaines banques. Les économistes « néo-libéraux sont des imposteurs, serviles serviteurs des oligarchies financières. Tous les économistes sérieux savent que nous ne pourrons rembourser que grâce à une inflation maitrisée de 4 ou 5 % sur 10 ans . 

Qu’attendez-vous pour contraindre la BCE vers ce choix inflationniste mais salvateur ????

Si vous, élus, mieux informés que les simples citoyens, ne tournez pas le dos au politique budgétaire de rentiers, les peuples européens risquent de réécrire, au 21 ème siècle, avec plus de violence, les drames des années 1930 à 1945. Sans oublier le contexte actuel où il faudra faire face aux changements climatiques (seuls les Etats le peuvent !) et à la coexistence d’une humanité de 8 milliards d’êtres humains.

Yves Cornille , simple citoyen.

Haut de page | Mentions légales | Plan du site