Articles

Presse, vidéos
Mise à jour le 24 avril 2017  

Agenda

 

La lettre du député
Rentrée 2016   

Vidéos

 

 

Liens


Assemblée Nationale
Ville de Forcalquier
Pays de Haute-Provence
Communauté de communes Pays de Forcalquier - montagne de Lure
Blog de Gilbert Sauvan
Facebook de Jean-Yves Roux

Justice de riche ?

Justice de riche ?

Beaucoup se sont dit scandalisés de voir les images d'un DSK menotté (menottes que l'on ne voit jamais, mais que l'on imagine très bien !) ; de le voir légèrement malmené par deux ou trois policiers new yorkais ; de le voir assis parmi d'autres prévenus.
Combien de journalistes et d'hommes politiques se sont alors émus dénonçant un système judiciaire archaïque et brutal ?

Or quelques jours plus tard, avec un accusé libéré contre une caution de 700 000 dollars, plus un dépôt de garantie de 3,5 millions, on mesure mieux ce qui doit vraiment nous scandaliser dans un tel système.

Lorsqu’ils ont entre les mains un accusé fortuné, n’importe quel procureur, n’importe quel flic américain, sait très bien que le seul moment où il pourra traiter de la même manière cet homme ou cette femme que les milliers d’autres accusés, pour la plupart indigents ou vivant dans des conditions misérables, c’est dans les trois premiers jours de l’affaire. Ensuite, la loi de l’argent reprend strictement ses droits.

Et c’est essentiellement en cela que le système m’apparaît inique, archaïque et brutal. Pas dans le fait de montrer un DSK traité comme un simple justiciable, mais dans le fait qu’aujourd’hui, sa fortune lui permet d’infiniment mieux se défendre que n’importe quel latino-américain ou afro-américain qui aura brulé un feu rouge avec un peu trop d’alcool dans le sang ou avec 15 grammes de cannabis dans la poche… Ceux-là, sauf miracle, prendront le maximum. Parce qu’ils ne pourront pas se payer un avocat privé, et que les avocats commis d’office sont pour la plupart surmenés, traitant plusieurs centaines de cas (d’où une forte propension à encourager leurs clients à plaider coupable).

Le système judiciaire américain peut se transformer en véritable machine de guerre, et pour l’affronter, mieux vaut être fortuné. Vos chances d’en sortir seront infiniment meilleures.

Un petit exemple, que certains doivent connaître. Le procès OJ Simpson en 1995. Simpson, ancienne gloire du football américain, icône de la communauté noire, était accusé d’avoir tué son épouse (blanche) et son amant. Les preuves matérielles contre lui étaient assez accablantes (son ADN retrouvé sur les lieux des crimes…).
 Or, il dépensa une partie de sa fortune pour s’assurer les services de trois des meilleurs pénalistes aux Etats-Unis, qui, devant la gravité des charges, n’eurent qu’une tactique : démontrer que l’enquêteur en chef, Mark Fuhrman était raciste. Et donc de le discréditer. Ils réussirent à se procurer une bande audio (dans des conditions assez mystérieuses), dans laquelle, Fuhrman, au cours d’une conversation privée, emploie le mot « nigger ».

Et ce fut suffisant. Une bande qui valait bien deux ou trois millions de dollars. Après plus de six mois de procès, OJ Simpson fut acquitté. Les avocats avaient réussis à transformer ce qui devait être un procès criminel en procès politique. Et on le voit une fois de plus dans cette affaire: la recherche de la vérité n’est pas le moteur premier. L’élément qui fait basculer le procès n’a pas grand-chose à voir avec la vérité des faits, mais est lié à la personnalité d’un de ses acteurs principaux.

Quelques mois après le procès, l’on a su que OJ Simpson avait dépensé deux fois plus d’argent que l’Etat de Californie…

Pour l’histoire qui nous intéresse, nous pouvons d’ores et déjà nous poser la question : DSK dépensera-t-il plus pour sa défense que l’Etat de New York ne pourra le faire pour le poursuivre (les budgets étant limités)?

Si la réponse est oui, parions que ses chances d’en sortir seront grandement favorisées.


Partager

Vos commentaires


Merci pour vos questions et commentaires

Nom ou pseudo
Email
Inscription mailing list
Votre question ou commentaire
 
 

03/06/2011 08:47

Phileo83
Où la la comment être aussi naïf ? Vous êtes trop loin de nos milieux carcéraux français qui je le rappelle sont régulièrement vilipendés par des organisations étrangères, mondiales mais surtout indépendantes pour leur caractère TRES VIOLENT, pour être des lieux de NON-DROIT ! Alors oui rien n'est parfait mais il est passé devant un juge. A qui feriez vous croire que le même cas dans l'hexagone l'aurait menacé ? D'autre part, en France il y a les ténors du barreau... qui se font payer très cher, cf M Roland Dumas par exemple, bon client du Trésor et adepte de l'ISF. Alors oui, même en France, les riches ont plus de chance que les pauvres !!

30/05/2011 20:33

emmanuelle veque
Entièrement d accord avec toi dans le sens ou aux Etats Unis la plupart des innocents qui attendent dans le couloir de la mort sont le plus souvent noirs et pauvres..
D ailleurs un pays qui pratique autant d exécutions ne doit pas servir de modèle en terme de justice, question de bon sens.

30/05/2011 19:16

Noëlle Naud-Legriffon
Cher Christophe,
Je suis chocquée et sidérée par ce que je viens de lire . Comme si cette douloureuse affaire , tant pour le présumé coupable, sa famille, que pour la potentielle victime, nous faisait découvrir qu'il y a une justice de classe ...... Personnellement il y a longtemps que je sais que face aux aléas de la vie, il vaut mieux être riche et avec un bon carnet d'adresses pour sortir d' un mauvais pas !
Madame Anne Sinclair ( beaucoup plus riche que son époux ) veut mettre tous ses moyens ( et pas seulement financiers ) à la défense de son mari, est-ce un crime ????
Très amicalement.

30/05/2011 18:47

albert haccoun
[...]
Combien de journalistes et d'hommes politiques se sont alors émus dénonçant un système judiciaire archaïque et brutal ?

Remarque:Le paradigme de ce système est à chercher dans ce que nos BD d'enfant (par exemple Lucky Luck )ont très souvent représenté: un coupable traîné vers la potence après avoir été passé au goudron et à la plume.

une caution de 700 000 dollars, plus un dépôt de garantie de 3,5 millions

R: Il s'agit de 1 et de 5 M$ ( soit 0,7 et 3,5 M€)

Ensuite, la loi de l'argent reprend strictement ses droits.

R:Donc à aucun moment il n'y a de justice. Je laisse le soin aux pro-US de s'indigner.

[...]nous poser la question : DSK dépensera-t-il plus pour sa défense que l'Etat de New York ne pourra le faire pour le poursuivre (les budgets étant limités)?

R:Je ne pense pas que cela soit la bonne question. DSK, son épouse et sa fille Camille sont pour l'instant solidaires, entre autre financièrement et c'est une chance; imaginons un instant que nous devions, nous militants, nous cotiser pour financer son affaire, ou pire, payer ces frais en tant que contribuables. DSK a été inculpé en tant que personne ( du moins je l'espère) et non en tant que socialiste, Français ou en tant que directeur général du FMI. Il ne manquerait plus que cela. Mais tout est possible comme il est possible qu'il ait fait une connerie grosse comme un building US, qu'il ait violé la malheureuse Diallo. On est lundi 30 mai et il est 18h25. Rien ne corrobore cette hypothèse.


Si la réponse est oui, parions que ses chances d'en sortir seront grandement favorisées.

R:Le camarade DSK a affirmé de toutes ses forces qu'il plaidera non-coupable. Je pense qu'il a ses raisons.Lui seul et Madame Diallo savent ce qui s'est passé ce fameux samedi au Sofitel.

30/05/2011 18:28

Caroline
La justice ne peut être rendue que dans le calme, le recul, en dehors de tout affect et souvent des "sunligth" ... A défaut, elle prend le risque de n'être qu'un instrument de propagande, de servir des intérêts personnels, ou de permettre de faire du chiffre d'affaire...surtout si en plus, l'indépendance des magistrats n'est pas au coeur du système. Dans ces hypothèses, elle ressemble alors aux combats de gladiateurs, qui divertissent une société décadente...

30/05/2011 17:50

coullet
n'y a til pas projet gouvernemental d'"externaliser" les frais de l'instruction: chez nous aussi au justiciableaisé voire trés fortuné d'assumer les frais d'une contre enquête est sans doute , pour les autres au trou direct
t ajoutons que le parquet ne serait pas dépendant des citoyens ('élu comme aux usa) mais toujours de l'exécutif l'opinion publique est parfois plus redoutable que les professionnelles mais dans la perspective du cumul des tous les déséquilibres en faveur de l'exécutif, on peut se dire
quid de la démocratie , d el'égalité citoyenne e tde la séparation des pouvoirs
à terme , aussi l'éducation sera elle aussi complètement externaliser l'état ne s'en mêlant plus que pour le minimum
est ce que ces évolutions inquiètent les électeurs dont beaucoup sont occupés à survivre? pas sûr pourtant c'est important aussi

30/05/2011 17:41

raynal
l'affaire DSK montre les USA sous un jour qu'il faut bien connaitre :la presse a tous les droits et les "people" en profitent,le systeme juridique est tout à charge et n'importe quel accusé doit trouver des "trous" dans les accusations ou bien enfaire ,quant à l'argent c'est bien le nerf de la vie aux USA ;parait-il que cela depend de l'avoir de l'accusé mais il vaut mieux avoir des doutes.Dans ces cas je crois qu'avant de se mettre en tort (pour un etranger) il vaut mieux reflechir à 2 fois sinon on n'echappe à cette brutalité judiciaire,meme s'il se trouve des personnes qui admettent cette justice ....

Haut de page | Mentions légales | Plan du site