Articles

Presse, vidéos
Mise à jour le 24 avril 2017  

Agenda

 

La lettre du député
Rentrée 2016   

Vidéos

 

 

Liens


Assemblée Nationale
Ville de Forcalquier
Pays de Haute-Provence
Communauté de communes Pays de Forcalquier - montagne de Lure
Blog de Gilbert Sauvan
Facebook de Jean-Yves Roux

L'amour politiquement correct ?

L'amour politiquement correct ?

Vulgaire souvent, incohérent tout le temps ...

S'il est vrai que la coalition des parlementaires UMP/Nouveau centre contre le mariage et l'adoption pour les couples homosexuels ne peuvent nous surprendre, il faut noter l'absence de logique des propos.

Ainsi le député Jean-Marc Nesme postule pour un «droit fondamental de l'enfant d'être accueilli et de s'épanouir dans une famille composée d'un père et d'une mère». Remarquable et fort culpabilisant pour ces mamans ou papas solo. Au terme de cette remarquable logique les femmes seules qui se découvrent enceintes seront-elles bientôt encouragées à avorter dans l'intérêt de l'enfant?

La vérité, c'est qu'un enfant est heureux quand il est aimé et élevé dans un climat serein, avec un ou des parents qui sont heureux et épanouis également.

Mais poursuivons avec d'autres incohérences...

Pour les élus en question, « l’Etat et le législateur n'ont pas à ériger en normes ce qui relève de la vie privée et des choix individuels». C’est bien vrai ma brave dame…d’ailleurs appliquons cette idéologie politiquement correcte autrement que pour les seuls sujets qui fâchent nos élus… Supprimons l’obligation scolaire, l’action sociale et la justice destinées à la cellule familiale, pour laisser certains enfants plus encore dépérir loin du savoir et dans des environnements familiaux parfois dangereux.

Enfin, selon les parlementaires, " la République protège la liberté individuelle» et «doit exclure toutes les formes de communautarisme". D’une part, voilà bien le symbole d’une société de plus en plus individualiste et de moins en moins solidaire. D’autre part, j’aimerais beaucoup qu’on m’explique ce qui relève du communautarisme. Parce qu’à le lire comme ça, on pourrait penser (sans trop se tromper), que pour ces personnes réfractaires, le fait de se marier quand on est gay dénote d’une volonté d’afficher et de revendiquer son orientation sexuelle, voir peut-être de pousser jusqu’à former une sorte de secte de l’homosexualité.

Les choses sont plus simples, quand des homosexuels en couple souhaitent se marier, c’est au titre de leur liberté individuelle, liberté dont y ils sont privés aujourd’hui. Si on poursuit dans l’absurde, gageons que les hétérosexuels forment une communauté en se mariant, que les personnes noires forment une communauté en naissant noires, que les catholiques forment une communauté de par leur croyance… et la liste peut s’étendre à l’infini. J’imagine le problème quand on n’est gay, noir, et catho.

La Constitution dit que nous sommes tous libres et égaux en droits. Autrement dit, même si nous sommes différents de fait -et nous le sommes tous à des niveaux divers et variés- nous avons tous les mêmes droits. Pourtant, les hétérosexuels peuvent se marier, adopter et avoir un vrai statut en tant que parents, mais pas les homosexuels.

Depuis la nuit des temps, les majorités numériques se sont considérées comme supérieures et normales face aux minorités numériques. Au nom de ces idéologies de pseudo-normalité, des gens ont été poursuivis, persécutés, tués, pour leurs opinions religieuses, politiques, leurs origines, leurs modes de vie, leur orientation sexuelle aussi.

Si le rejet de l’homosexualité s’est sans doute «légitimé» à d’autres époques profondément caractérisées par la religiosité. Alors sommes-nous aujourd’hui réellement un pays laïc, ou l’Etat reste-t-il influencé par les relents d’une morale chrétienne qui a autrefois conditionné le fonctionnement politique ? Le propos est fort, mais quand une députée (UMP) déclare « et pourquoi pas des unions avec des animaux ? » on peut légitimement se demander à quelle époque sont nées ces personnes qui décident de nos lois.

Aujourd’hui, la majorité des français est pour ce droit, les réfractaires étant apparemment les personnes de plus de 65 ans. Nicolas Sarkozy du coup s’interroge, mais ce n’est pas parce que la majorité dit oui qu’il faut créer cette loi. Et ce n’est pas parce qu’une marge de l’électorat potentiel dit non qu’il faut la rejeter.

Il faut créer cette loi parce que nous sommes en 2012, dans un pays laïc, où la liberté individuelle et l’égalité de traitement sont des droits fondamentaux.

Parce qu’il faut vivre avec son temps et savoir remettre en cause les choix périmés et emprunts de jugements moralisateurs.
Donnez aux homosexuels les mêmes droits, ou ramenez ceux des hétérosexuels au même niveau, parce que sinon, c’est une discrimination et une injustice dont la France n’est pas digne.


Partager

Vos commentaires


Merci pour vos questions et commentaires

Nom ou pseudo
Email
Inscription mailing list
Votre question ou commentaire
 
 

28/01/2012 17:00

ansaldi mario
pour ma part je ne suis pas favorable au,mariage homosexuel il faut pas pour etre à mode faire n'importe quoi il faut;que les homosexuels assument leus differance

26/01/2012 22:18

patricia Klemensiewicz
Réponse à à M.Raynal sur sa notion de Nature.
Le mariage est une institution religieuse qui est devenue civile donc les couples homosexuels sont en respect avec la civilité des sociétés qui l'ont instituées.
Avec le respect qui vous est dû.
P.K.

26/01/2012 10:26

patricia Klemensiewicz
Ca sent les derniers mètres avant l'arrivée et comme à son habitude la majorité s'enfonce dans n'importe quelle voie qui pourraient séduire.
L'amour, la parentalité devient l'un des sujets politiques hygiénique de leur morale , genre affiche publicitaire qui vend de l'esthétique irréprochable.
Avec ou sans loi l'homosexualité existe et a toujours existé.
Est ce vraiment le moment de débattre du mariage homosexuel, de l'adoption d'enfants et autres thèmes qui ciblent l'affect et non la raison.
Pourquoi pas la peine de mort? Ca ça ferait un bel effet !
Heureusement notre constitution est un mur infranchissable sur ce sujet.
Il y a comme une odeur de pseudo F.N. qui parfume ces questions.
Normal de jouer et d'abuser des fragilités des gens en période d'instabilité.
Voilà l'esprit de la droite actuelle.
P.K.

26/01/2012 08:15

Georges Jégo
Christophe, je me permets dans le respect, voila un sujet qui fâche, pas facile, la liberté de chacun de vivre en s'assumant et en harmonie dans la composition de son foyer, c'est sans aucun doute le bonheur, vivons heureux dans la tolérance, en traitant normalement, sans encourager les déviations. Le foyer c'est la famille, le respect.

25/01/2012 19:14

Mathieu Mauriès
Je réagis au propos de "Raynal" : cher Monsieur lorsqu'on sait que les abus sexuels perpétrés sur les enfants sont dans la quasi totalité des cas le fait de bons pères de famille hétérosexuels vous trouvez que c'est aussi respecter la NATURE ? Les hétérosexuels se marient et divorcent à tour de bras, c'est aussi respecter la NATURE ? Je suis un Homme honnête, travailleur, engagé, avec des vraies valeurs morales, je ne vois pas pourquoi je devrais avoir moins de droits que vous ... surtout celui d'aimer !

25/01/2012 18:21

Mathieu Mauriès
Les gays ont des papas et des mamans hétérosexuels, des frères, des soeurs, des neveux et des nièces, ils sont votre facteur, votre boulanger, votre plombier, l'instituteur de vos enfants, l'infirmier qui soigne vos parents âgés, le chauffeur de votre bus, votre garagiste ... il y en a même qui sont berger et éleveur de chiens de Montagnes des Pyrénées dans les Alpes de Haute Provence (si si … vous ne pourrez plus dire que vous n’en connaissez pas un !) ... ils ont un coeur comme tout le monde, ils pleurent, ils rient, ils ont des joies et des peines, des amis et des ennemis, ils vivent tout simplement et il est légitime qu'ils aient les mêmes droits que tout le monde car ils contribuent tous à la société par leur travail, leurs engagements et en payant leurs impôts.
Ce petit texte marche également en remplaçant "gay" par "lesbienne" et en changeant les "ils" en "elles". L'Amour n'a pas de couleur ou de sexe, il est simplement l'Amour.

25/01/2012 18:11

raynal
je reconnais les homosexuels mais fonder une famille c'est respecter la NATURE qui dans ce cas est une femme+un homme;c'est retrograde mais une valeur naturel;on peut voir les homos se pacser mais admettre le mariage est du contre nature

Haut de page | Mentions légales | Plan du site