Articles

Presse, vidéos
Mise à jour le 24 avril 2017  

Agenda

 

La lettre du député
Rentrée 2016   

Vidéos

 

 

Liens


Assemblée Nationale
Ville de Forcalquier
Pays de Haute-Provence
Communauté de communes Pays de Forcalquier - montagne de Lure
Blog de Gilbert Sauvan
Facebook de Jean-Yves Roux

Mission Chine

Mission Chine...

Dans le cadre des relations et du partenariat existant depuis 1985 entre la Ville de Guangdong (Canton) en Chine et la Région Provence Alpes Côte d'Azur, Christophe Castaner était en Chine du 8 au 15 novembre.

Les techniques informatiques le permettant, des nouvelles régulières nous sont parvenues afin de suivre ce périple...

Brèves de Chine

Au moment de partir pour une mission d’une semaine en Chine je note avec intérêt que Pékin vient de lancer une enquête anti dumping et anti subventions sur certaines voitures américaines importées, selon une annonce du ministère chinois du commerce. « Elle concerne les berlines et voitures tout-terrain dotées de moteurs de 2 litres ou plus, qui auraient pu faire l’objet de subventions déloyales », a précisé le ministère.

L’Europe semble décidément être le seul espace restant à appliquer le libéralisme dogmatique, une liberté totale à l’importation des produits manufacturés. Nous ne pourrons continuer à ignorer plus longtemps le protectionnisme de certains pays, l’interventionnisme d’autres pays pour aider leurs exportations.

Si nous fixons en Europe, pour notre industrie, des règles en matière environnementale, sociale et éthique, il faudra s’assurer que les produits que nous importons les respectent. Il faudra assumer notre part de protectionnisme.

Provence-Alpes-Côte d'Azur s'exporte en Chine

Les relations commerciales de la région avec les grandes métropoles chinoise sont excellentes et... durables.

Qui a dit que rien ne va plus entre la France et la Chine? Si, depuis l'affaire des JO, les relations Paris-Pékin se sont distendues, celles entre la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur et la ville de Guangdong (Canton) ne se sont jamais mieux portées. Et démontrent que les entreprises hexagonales peuvent trouver des débouchés en Chine, pour peu qu'elles s'en donnent les moyens.

La Région Provence-Alpes-Côte d'Azur se flatte d’être l’un des plus anciens partenaires de la Province de Guangdong,  puisqu’un protocole d’accord a été signé dés 1985.

Ainsi, du 8 au 16 novembre, je serai en Chine à la fois pour participer au 30eme anniversaire du début de la coopération internationale de la Province de Guangdong et pour voir dans quelles mesures nous pourrions, avec nos entreprises, participer à l’exposition universelle de Shanghai qui s’ouvrira l’année prochaine du 1er mai au 31 octobre.

C’est avec la Région Rhône Alpes que nous devrions participer à l’exposition universelle de Shanghai. Centrée sur le développement durable, l'exposition de Shanghai a retenu le projet rhônalpin pour ses performances en matière d'éclairage et d'écoconstruction.

Il s’agit d’un pavillon ultra moderne, conçu par l'architecte Denis Dessus. Pavillon qui sera amené à devenir un bâtiment pérenne de Shanghai après l'exposition, pourra accueillir 150 personnes et consommera moins d'énergie qu'une maison individuelle. Les végétaux que l'on retrouvera sur la façade et la toiture-terrasse participeront à l'épuration de l'air et à l'isolation thermique.
Lundi et mardi, outre les autorités consulaires et les responsables du pavillon français, je rencontrerais le directeur Général de Pernod Ricard Asie,  ainsi que ceux de Véolia et Sodexho.

Mercredi nous rejoindrons Guangdong.

Ombre chinoise

Dernière soirée a Shanghai.  Après une longue journée, rentrant à l'hôtel, j'ai voulu faire un tour à pieds. Etrange promenade. Une rue commerçante, lassée de la frénésie de la journée, s'abandonne. Les promeneurs ont laissé la place aux fantômes de la nuit.
De nombreuses mères, perdues dans la rue, faisant la manche avec des enfant en bas âge qui parlent a peine mais ont déjà appris les bases de l'anglais pour mieux solliciter,  puis des rabatteurs et des jeunes filles proposant toutes sorte de choses débutant par un massage...
 
Drôle d’impression, une dame d’une quarantaine d’années, qui avait compris qu’elle ne vivrait plus de massage, m’a accompagné pour parler jusqu’au bout de la rue ou elle rejoignait son amie...pour finalement me présenter une jeune femme...
Un peu plus loin, après une dizaine de refus polis, une autre jeune fille, 20 ans, a tenté de m’accrocher, jolie, souriante, drôle et l’air heureuse... ajoutant à son anglais quelques mots rigolos de français. Elle tentât de me convaincre avec une étonnante gentillesse qui me renvoyât tant de tristesse.

J'aurais aimé l'avoir comme amie de Shanghai pour pouvoir m'inquiéter pour elle... Après lui avoir dit qu'elle était "so pretty", j ai fini par la convaincre de me laisser... pour l’entendre me courir après, me doubler et me taper sur l épaule pour me demander de sourire "juste pour mon plaisir" (en français dans le texte) me dit elle, puis elle s'éloignât de nouveau.
Je suis rentré à mon hôtel, et j'ai, depuis un immense goût de tristesse en pensant à elle, au chemin qui l'attend, au gâchis qui la guette...

Cette ville porte en elle toutes les misères du capitalisme.
Ce soir j'aimerais assez me dire autre chose que "je n'y peux rien...".
Camus avait il raison de penser qu'il était vain de se croire en Sisyphe heureux ?

Exposition universelle de Shanghai 2010

La France sera bien évidemment présente. Pour cela elle construit un pavillon.
Nous avons rencontré les responsables de la Cofres, chargée par le gouvernement du projet, pour voir avec eux comment nous pourrions compléter le programme français.

Le thème retenu est "la ville sensuelle". En fait le pavillon, confié à l'architecte Jacques Ferrier, doit se traverser comme un espace de dialogue privilégié entre la Chine et la France. C'est pourquoi le pavillon prend pour thème fédérateur la ville des sens (le goût, l'odorat, le toucher, l'ouïe, la vue, l'équilibre et le mouvement) sens qui existent dans nos perceptions communes. Je me sens bien dans cette approche, Forcalquier s'y sentirait bien aussi.
 
La "ville sensuelle" est une façon de parler du futur souhaitable pour nos métropoles: un futur où l'homme est l'objet de toutes les attentions de l'univers technique dans la perspective du développement durable des villes. L'urbanité sera demain le paysage naturel de l'homme du 21ème siècle, un paysage où tous ses sens peuvent s’exercer.

C'est peut être aussi anticiper cela que travailler sur l'identité nationale.

L'architecture du Pavillon France est assez belle. Le bâtiment lévite au-dessus d'un miroir d'eau, suspendue à une résille a la fois technique et sensuelle. Enfin l'architecture du Pavillon mêle de façon indissociable l'univers artificiel à celui de la nature. En son cœur poussera un jardin a la française. La France reçoit dans un jardin.

Cette architecture en mouvement proposé par Jacques Ferrier, fait du Pavillon de la France l'un des plus attendus de l'exposition.

La Région pourrait se mobiliser dans le cadre de la semaine consacrée à la culture, la semaine qui précède le 21 juin.

Shangaï

Sentiment étrange en observant cette ville.

Nous voici au cœur du capitalisme, dans cette ville parmis les plus cher du monde...et pourtant seulement 5 % de ses habitants gagnent plus de 150$.

Ce doit être ça aussi être une capitale financière mondiale!
image

CANTON

En chinois le nom de la province est Guangdong.
Cette région fut la première en Chine a construire une politique internationale. En 30 ans elle a formalisé 88 conventions de partenariat avec 22 provinces et 66 villes, dans 38 pays.

Les autorités locales veulent marquer l'événement :
Salon VIP a l'aéroport, tenue sur mesure pour chacun des représentants officiels, Mercedes, chauffeur et policiers pour ouvrir la route et officier de sécurité car "avec votre rang, vous ne pouvez sortir sans être accompagné" me dit mon interprète. A ce propos, j'ai du oublier de signaler qu'après la soirée officielle nous sommes sortis prendre un verre avec les collaborateurs de la Région qui m'accompagnent...

Même l'hôtel est immense, on doit pouvoir y loger tous les habitants de Forcalquier.

L'accueil se devait d'être impressionnant, à l’image des cérémonies. Spectaculaire semble le mot qui convient, tout est vu en grand, les diners, les salles, le nombre d'invités.

Il est à noter que le secrétaire du Parti a un rang protocolaire supérieur à celui du Gouverneur et sa présence ce matin est considérée comme un signe fort.

Le Consul me glisse à l'oreille qu'il est une étoile montante du Parti et que sa situation à la tête de la plus puissante région économique de Chine favorisera une carrière qui aboutira au minimum au rang de vice Premier ministre...

Cette Région représente 1/8eme de l'économie nationale ce qui en fait la 8ème puissance mondiale!

Ce qui est étonnant est de voir combien les chinois ont décidés de faire évoluer leur économie, le développement durable est omniprésent dans les orientations affichées. Les entreprises polluantes sont fermées (ou renvoyées plus loin dans les terres) et la Chine, qui s'était posée comme leader mondial de l'industrie de main d'œuvre veut faire évoluer son économie vers les services et met en œuvre une politique de Clusters à grande échelle.

Ainsi, la confirmation du ralentissement constaté par la Chine -conséquence de la crise économique et financière que nous connaissons bien-, ne doit pas masquer les capacités de l'économie. La solidité de ses fondamentaux -réserve de devises, équilibre budgétaire- lui confère des outils de relance que les autorités s'emploient à mobiliser. La question est de savoir à quelle échéance et avec quelle ampleur les mesures annoncées produiront leurs effets.

L'incertitude principale aujourd'hui semble être la consommation. Pour l'instant elle se maintient (Carrefour envisage d’augmenter son réseau de 134 a 162 magasins). Le plan de relance (4 000 Md RMB/ 400 Md €) basé sur l'investissement, ne va pas dans le sens d'un rééquilibrage. Toutefois les autorités chinoises évoquent fièrement la reforme de la santé qui consacre 124 Md RMB, sur 3 ans, à assurer une couverture santé universelle de 90% de la population. 400 millions de personnes ne bénéficient aujourd'hui d'aucune couverture!

C'est bizarre je me dis qu'en France cette réforme a été bien moins commenté que celle, d'une ampleur plus modeste, engagée par les Etats Unis.

Participation au sommet mondial de la UCLG

L'organisation mondiale de l'United Cities and Local Governement, établit a Paris, rassemble depuis 5 ans les différentes organisations d'échanges des collectivités locales au travers le monde.
Cette année son conseil mondial se tient à Guang zhou. Le vice président chinois y a participé.

Pour ma part après un échange amical avec Bertrand Delanoé sur le thème "il faut venir en Chine pour se voir", j'ai assisté à cette ouverture avec intérêt. J'interviendrais cette après midi pour évoquer les travaux de la commission méditerranée, en effet nous considérons que l'espace méditerranéen est un pôle d'attractivité majeur au sein duquel  il existe une réelle complémentarité entre les 3 rives. Son développement économique est un enjeu majeur au travers de ses différentes déclinaisons et impacts: aménagement, innovation, mobilité, formation...

La difficulté et qu'au sein de l'UGCL l'approche se fait par continents. Michel Vauzelle, qui vient de rejoindre le bureau mondial de cette institution a toutefois obtenu qu'une commission Méditerranée soit constituée. C'est sur la base des travaux de cette dernière que je m'exprimerais tout à l'heure.

Plus globalement s'il n'y avait qu'un seul message entendu ici c'est l'importance de la gouvernance locale, lieu de sagesse et de construction des différents peuples pour inventer une nouvelle ville, une nouvelle vie.

L'approche locale c'est aussi le renforcement des échanges et des amitiés entre les populations.

Il est facile de constater que les échanges au niveau des Etats s'embourbent systématiquement dans une approche diplomatique et économique, alors que les échanges locaux sont souvent faits d'amitié et de fraternité.

Comment ne pas penser que, dans ce contexte de crise financière, économique et écologique, les acteurs locaux peuvent contribuer a cette "sagesse urbaine dans la crise internationale" (thème du sommet). Comment ne pas constater comment en France Nicolas Sarkozy (dont même en Chine on parle de son dernier exploit: avoir fait tomber le mur de Berlin), se trompe de combat quand il entend détruire les avancées de la décentralisation par le biais de lois rétrogrades qui vont réduire les compétences des collectivités locales.

Même en Chine le "centralisme démocratique" recule...

Ou donc notre Président va t'il chercher ses modèles?

La photo officielle des rencontres La photo officielle des rencontres

Intervention de Christophe Castaner, Vice-président de la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur Délégué à l'aménagement du territoire et aux Affaires européennes, représentant Monsieur Michel Vauzelle, Président de la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur

   C’est un grand honneur pour moi d’être invité à prendre la parole dans cette conférence et de vous transmettre les salutations, les vœux et les amitiés de Michel Vauzelle, le président de la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur qui m’a demandé de le représenter.

    Michel Vauzelle a été très heureux de vous accueillir, Monsieur le Gouverneur, il y a exactement trois ans le 7 novembre 2006. D’autres missions de la province du Guangdong sont venues dans notre région, notamment à l’occasion de la première Convention internationale pour une approche territoriale du développement en mars 2007 que nous avons organisée.

    Vous fêtez aujourd’hui le 30ème anniversaire du début de la coopération internationale de votre province. La Région Provence-Alpes-Côte d'Azur se flatte d’être l’un de vos plus anciens partenaires puisqu’un protocole d’accord a été signé dès 1985. Ce fut un accord entre deux régions du sud, tournées vers la mer avec, en commun, des activités portuaires, technologiques, touristiques, et avec le respect qu’une région de 5 millions d’habitants peut avoir face à une province de près de
100 millions d’habitants.

    Nous partageons aussi l’ouverture au monde. La Région Provence-Alpes-Côte d'Azur a signé 18 accords de coopération et je me réjouis de constater que nous avons des partenaires communs : l’État de São Paulo, la Generalitat de Catalogne.

    Au regard de l’impact croissant de la mondialisation sur les territoires, tant au plan économique, financier, environnemental, technologique, culturel et plus fondamentalement humain, les Régions se trouvent devant une nouvelle responsabilité, celle d’aider les citoyens et l’ensemble des forces économiques et sociales à s’adapter à cette complexité et à y faire face avec courage, lucidité et dynamisme tout en affirmant les valeurs républicaines et humanistes.

    Dans ses relations avec le bassin méditerranéen la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur développe depuis de nombreuses années une politique active de coopérations bilatérales avec les régions et pays du pourtour méditerranéen. L’avenir d’une région comme Provence-Alpes-Côte d’Aur est lié à la Méditerranée mais aussi à la constitution d’un ensemble euro-méditerranéen capable d’avoir des relations avec les grands pays émergents, au premier rang desquels le Brésil et la Chine. C’était le sens du voyage que Michel Vauzelle a effectué à Canton du 20 au 27 mai 2000.

    Au fur et à mesure que s’étend la globalisation des échanges, se renforce une tendance à la régionalisation à des rythmes différents et sous des formes propres à chaque pays. Face à la complexité croissante du monde, les régions, les territoires, apparaissent comme des lieux où concilier et réconcilier les aspects fragmentés du monde actuel. Face à la déterritorialisation des sociétés transnationales, à la mondialisation de l’économie, l’échelon territorial apparaît comme le lieu où rassembler et fédérer les forces socio-économiques, où recomposer le tissu social, où développer les ressources humaines en liant économie, recherche, formation. Il y a dans les territoires toute une énergie, une intelligence à fertiliser, toute une capacité à l’innovation.

    Cette approche territoriale du développement est à l’opposé de tout repli. Elle ne doit pas non plus favoriser une compétition entre les territoires mais instaurer une nouvelle solidarité en faveur d’une gouvernance mondiale réellement coordonnée. C’est le message que je voudrais porter, alors que nous ne sommes pas encore sortis d’une crise qui touche surtout les plus pauvres : nous aspirons à une mondialisation qui ne soit pas subie mais au sein de laquelle nous voulons porter nos valeurs à toutes les échelles de la prise de décision, en essayant de tirer parti de ses effets les plus positifs : ouverture au monde, dialogue culturel, développement de l’innovation et des savoirs.

    Dans nos territoires nous pouvons contribuer à promouvoir un autre modèle de développement. Nous pouvons appliquer des réponses à de grandes questions comme les changements climatiques, la sécurité alimentaire, l’accès à l’eau. Les échanges entre régions, nos coopérations, nos partenariats entre régions du monde, doivent ainsi contribuer à une gouvernance à plusieurs niveaux, à une action coordonnée avec les niveaux nationaux et supranationaux, parce que nous avons une proximité avec nos populations qui nous donne des responsabilités spécifiques.

    Tel est ce que me suggère ici aujourd’hui le rassemblement autour de la province de Guangdong de régions de tous les continents. C’est un bel exemple de solidarité et de dialogue entre les peuples qui n’est pas contradictoire avec les relations qu’entretiennent nos États, mais qui leur donne une dimension plus humaine et plus fraternelle.

Je vous remercie.

Avec Gerard Bodinier, conseiller du President Michel Vauzelle, notre guide et Licha Avec Gerard Bodinier, conseiller du President Michel Vauzelle, notre guide et Licha
Spécialité saucisses et canard laqué ! Spécialité saucisses et canard laqué !

Partager

Vos commentaires


Merci pour vos questions et commentaires

Nom ou pseudo
Email
Inscription mailing list
Votre question ou commentaire
 
 

15/11/2009 16:02

pierrot

La chine reste le mélange curieux et terrible du communisme et du libéralisme le plus dur pour la population. Les chiffres montrent que l'épicentre du monde se déplace en Asie : Barack Obama et Hu JINTAO ne viennent ils pas de s'entendre pour limiter les décisions de Copenhague? La Chine possède une très grande partie de la dette américaine, sous évalue sa monnaie, n'a pas de politique sociale digne de ce nom : épidémie de sida notamment en raison d'un système sanitaire peu fiable .... Les coopérations dont il est question doivent aussi mettre en oeuvre des coopérations sur les sytèmes sanitaires et sociaux : les villes sont l'échelle de ces politiques!

Réponse de Christophe Castaner...

Chine, comme dirait Nicolas S., Barack Obama, marche sur mes traces !

Une semaine après la délégation de la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur que j’avais l’honneur de conduire, les américains inquiets des négociation que nous avons pu conduire sur place, ont décidé d’envoyer Barack  Obama à Shanghai !
Il était attendu dans la soirée de dimanche soir, dans la grande ville chinoise du sud. Il se rendra ensuite à Pékin pour l'étape la plus longue de sa tournée entamée au Japon et qui se terminera en Corée du Sud.

Plus sérieusement, à Shanghai, qui accueille l'Exposition universelle l'année prochaine, le président américain, très populaire auprès des Chinois de la rue avec lesquels j’ai pu échanger (oui je sais j’avais une interprète officielle…), doit rencontrer des étudiants.
Au cours de sa visite, il s'entretiendra avec le numéro un Hu Jintao, président et secrétaire général du parti communiste, qu'il a déjà vu à Singapour au cours du Forum Asie-Pacifique (Apec).
Sur le fond, et ces quelques jours que je viens de passer en Chine ne peuvent que confirmer mon sentiment d’accord sur l’approche développée depuis son arrivée à la Maison Blanche en faveur d’une collaboration renforcée entre Pékin et Washington, en particulier sur le réchauffement climatique et les dossiers nucléaires nord-coréen et iranien.

"Les Etats-Unis ne cherchent pas à contenir la Chine, et une relation approfondie avec la Chine ne signifie pas un affaiblissement de nos alliances bilatérales", a-t-il dit samedi à Tokyo. "Au contraire, l'émergence d'une Chine puissante, prospère peut être une force pour la communauté des nations".

Quand je pense que j’ai dis la même chose mais qu’il n’y a que vous, lecteurs de ce blog, qui en êtes informés…

15/11/2009 14:14

Lisha

Pouvez-vous mettre les photos des musees que vous avez visites et des scenes de spectacles pour faire connaitre la culture et le tourisme aux habitants de Forcalquier?

Voila quelques photos plus touristiques...

21/11/2009 15:00

Jacques PMR
Réellement impressionné encore une fois Bravo du travail de super pro.
Tres encourageant pour l'avenir et aussi un petit peu la trouille face a cette immensité , il va falloir travailler sur la diversité et notre particularisme bien sur.

Haut de page | Mentions légales | Plan du site