Articles

Presse, vidéos
Mise à jour le 24 avril 2017  

Agenda

 

La lettre du député
Rentrée 2016   

Vidéos

 

 

Liens


Assemblée Nationale
Ville de Forcalquier
Pays de Haute-Provence
Communauté de communes Pays de Forcalquier - montagne de Lure
Blog de Gilbert Sauvan
Facebook de Jean-Yves Roux

Première recontre de l'alimentation bio à Forcalquier

Première rencontre de l'alimentation bio

La conférence environnementale qui s'est tenue les 14 et 15 septembre derniers a permis à travers 5 tables rondes réunissant élus, parlementaires, collectivités locales, syndicats, employeurs et défenseurs de l'environnement, de débattre sur les grands chantiers à lancer durant l'année. L'enjeu est de négocier la transition écologique de la France.

Biodiversité, gouvernance, fiscalité, énergie et santé environnementale.

Ainsi la question du bio, enjeu nécessaire pour une transition écologique est apparue comme un combat à mener.

L'agriculture biologique, qui devait atteindre les 6% de surface agricole utile selon les engagements du Grenelle, n’en est qu’à un peu plus de 3%. La France n’aide pas ses agriculteurs à se convertir et à se former à la bio. « Combien d’ingénieurs en agronomie biologique sortent chaque année des écoles françaises ? Zéro », fustige Dominique Marion, président de la Fédération nationale d'agriculture biologique (Fnab), « alors qu’ils sont plusieurs centaines en Allemagne ».

Seulement 23 000 agriculteurs français travaillent en bio, à comparer aux 400 000 agriculteurs conventionnels. Dommage, lorsqu’on sait que la bio est un bon moyen de faire des économies. Sur la dépollution de l’eau notamment. Celle-ci coûterait plus de 54 milliards d’euros par an pour les seules eaux de surface.

Des coûts qui se répercutent sur les factures des citoyens. « Le gouvernement doit se donner les moyens de passer d’un système agricole coûteux à un système profitable à toute la communauté », selon la fnab.

C'est dans ce cadre que Forcalquier accueillera les premières Rencontres de l'alimentation bio ce vendredi 19 et ce samedi 20 octobre.

Au programme ? Projection de films, débats, tables rondes, discussions, etc. avec des personnalités reconnues pour leur expertise dans le domaine. DE Jean-Marie Pelt à Corinne Lepage, en passant par Michèle Rivasi, Christian Velot ou encore Gilles-Eric Seralini.

Le programme complet à découvrir ici


Partager

Vos commentaires


Merci pour vos questions et commentaires

Nom ou pseudo
Email
Inscription mailing list
Votre question ou commentaire
 
 

22/10/2012 09:58

NONALAYRAULTPORT
oui on peut nourrir la planète sans utilisation de pesticides ! de toutes façons c'est necessaire vu l'état des eaux et du reste! Merci Marie monique Robin et M. Seralini pour son travail obstiné à démontrer que les OGM sont un poison pour les gens, pour la terre pour l'avenir de nos enfnats!
Pour cette raison toutes les terres agricoles doivent être conservées et utilisées ! en premier les terres bocagères de notre Dame des Landes!

21/10/2012 17:02

coll jaime
un vaste projet il faut connaitre toutes les données pour les appliquées.et en parle .rien que le probléme grave des ogm a lui tous seul est riches en probléme.rien que m jean marie pelt .avec ses livres mon beaucoup apris sur le monde des plantes il suffit de constaté la disparitions des plantes .la main humaine les péstisides mais l 'appat du gain chez l' homme cela est normal dans l ordres des choses .bon courage vous en avez'

Haut de page | Mentions légales | Plan du site