Articles

Presse, vidéos
Mise à jour le 24 avril 2017  

Agenda

 

La lettre du député
Rentrée 2016   

Vidéos

 

 

Liens


Assemblée Nationale
Ville de Forcalquier
Pays de Haute-Provence
Communauté de communes Pays de Forcalquier - montagne de Lure
Blog de Gilbert Sauvan
Facebook de Jean-Yves Roux

Quel est le bilan de l'UMP en matie?re fiscale ?

Quel est le bilan de l'UMP en matière fiscale ?

Quand l'UMP ne dit pas toute la vérité sur son bilan fiscal ! Quand l'UMP ne dit pas toute la vérité sur son bilan fiscal !

Si chacun demande toujours un peu plus d'État, de sécurité, de services publics locaux ou nationaux, personne n'aime l'impôt. Pourtant l'impôt c'est l'action publique, mais il n'est accepté que s'il y a confiance dans celle ci. La droite, qui a doublé en 5 ans la dette de notre pays, veut nous faire croire que la gauche ce serait l'impôt.
Revenons sur quelques vérités.

L’UMP a considérablement alourdi la fiscalité pour l'immense majorité des Français, et d'abord sur les ménages modestes et les classes moyennes :

> Adoption de 30 taxes supplémentaires en cinq ans ;
> Majoration des prélèvements de 20 Mds € en 2011 et de 13 Mds € pour 2012 ;
> Mise en place du gel du barème de l'impôt sur le revenu ;
> Suppression de la demi-part des veuves.

Ces deux dernières mesures sont la cause de l'essentiel des hausses d'impôt subies cette année.

L’UMP a allégé les impôts des plus riches :

> Progression de moitié des niches fiscales en faveur des plus favorisés ;
> Instauration du bouclier fiscal à 50 % ;
> Majoration de l'abattement de 50 000 à 150 000 euros sur les grosses successions ;
> Révision à la baisse du rendement de l'Impôt de Solidarité sur la Fortune ;
> Inertie vis à vis de la fraude et de l'évasion fiscale, qui s'élèvent, tout compris, à 80 Mds €.


L’UMP a fait exploser la dette :

> Doublement de la dette en dix ans: +600 milliards.
> Charge annuelle de la dette, frôlant les 50 milliards soit le deuxième poste budgétaire.

Alors qu’elle disposait de tous les pouvoirs, elle est parvenue à concilier injustices fiscales, inflation des dépenses fiscales inutiles (cadeaux aux clientèles UMP), aggravation des déficits et explosion de la dette : un Etat en quasi faillite, que François Fillon pointait pourtant déjà en septembre 2007.

Le gouvernement de Jean-Marc Ayrault fait le choix de :

> Corriger les injustices UMP avec le dégel du barème de l’impôt sur le revenu, le renforcement de la décote et le relèvement du plafond du revenu fiscal de référence (projet de loi de finances pour 2014).
> Ainsi, par l'effet conjugué de ces mesures voulues par le Gouvernement et les députés socialistes, les Français qui sont entrés dans le barème de l'impôt sur le revenu suite aux décisions Sarkozy-Fillon de 2011 verront du coup leurs prélèvements baisser en 2014 (IR, CSG, impôts locaux, contribution audiovisuelle).
> Faire porter l’essentiel des efforts sur des économies de dépenses, sélectives et équilibrées afin de poursuivre la réduction des déficits, de 5,3 % en 2011 à 3,6 % en 2014.
> Orienter la fiscalité vers la solidarité et l'efficacité au service des priorités des Français : soutien à la croissance (investissement productif et compétitivité des entreprises) et la création d’emploi (emplois d'avenir, contrats de génération, etc.), le renforcement des services publics (emploi, éducation, justice, sécurité) et de notre modèle social (santé, retraites, petite enfance), le logement pour tous, le pouvoir d’achat, le soutien aux investissements d’avenir et à la transition énergétique, la lutte contre la pauvreté.

La législature UMP commença par le renforcement du bouclier fiscal et s'acheva par le démantèlement de l'impôt sur la fortune, monsieur Fillon lorsqu'il invoque Zola devrait citer "l'argent" plutôt que "l'assommoir". Mais l'amnésie semble faire une politique, celle de la droite.


Partager

Vos commentaires


Merci pour vos questions et commentaires

Nom ou pseudo
Email
Inscription mailing list
Votre question ou commentaire
 
 

13/11/2013 10:58:50

EVELYNE
Oui, le bilan de l'UMP est catastrophique c'est pour cette raison que nous avons voté socialiste. Alors maintenant arrêtons de parler du bilan UMP et penchons nous sur le présent. Arrêtons d'écouter la droite qui manifeste, de toute façon ceux là ne voterons jamais à gauche. En revanche écoutons les citoyens de gauche. Sur la taxe carbone par exemple,comment voulez-vous qu'une PME qui a du mal déjà à s'en sortir puisse résister encore à de nouvelles taxes alors que les géants de l'industrie continuent à polluer sans aucun scrupule, en Europe, en Asie, en Amérique et ailleurs.Prenez des décisions fermes en ce qui concerne les impôts des plus riches, en ce qui concerne la finance, en ce qui concerne les délocalisation des entreprises . Arrêtez de surcharger de taxes les PME, artisans , commerçants, d'impôts les retraités, les familles au revenu moyen, ce n'est pas ceux là qu'il faut taxer et retaxer. En matière de retraite, faites partir plus tôt ceux qui ont un travail pénible. Lorsqu'ils ont cotisé leurs trimestres voulus qu'ils puissent partir au leu d'attendre 60 ans. Ils cotisent plus que les autres! Est-ce juste? Prenez des mesures à la hauteur de ce que nous attendons , des mesures dignes d'un gouvernement de gauche! De l'argent, il y en a, allez le chercher là où il se trouve!

13/11/2013 08:47:43

JCR
On est bien d'accord, l'UMP nous a ruiné; mais pourquoi suivez-vous le même chemin? où est la grande réforme fiscale pour plus de justice? la lutte contre les financiers prônée au Bourget? la réforme du mille feuille administratif, sa simplification plutôt que sa complexification? en gros, vous suivez la même politique, celle dictée par cette Europe qui détruit notre système productif, notre système social.
Comment ne pas voir que l'on ne pourra jamais être compétitif avec des pays qui ont des charges sociales 10 fois moindre.
Il faut sortir de cette Europe, c'est possible, des économistes comme Jacque Sapir, Paul Jorion le démontre , on a vu que c'est possible avec l'Islande, on voit les résultats de la troïka avec la Grèce, le Portugal, L'Irlande, ..... c'est cela lutter contre les financiers qui imposent leur loi aux états avec des politiques aux ordres ou complices
Etes-vous de ceux-là?

12/11/2013 19:03:13

Mortagne jasmine(Ririh discute)
Je ne suis étonnée par le désordre qui règne au PS en ce moment, au nom de la crise que nous subissons tous de plein fouet, les voix comme celle de Malek Bouti député PS demande au premier ministre de démissionner, c'est pour moi inacceptable (quel bordel). Comment les français peuvent ils encore respecter la parole de l'étatique ??? Je suis partisane d'un renouvellement ministériel rapide et j'espère vous en ferez parti, Mettre les gens de terrain et des travailleurs, des gens réfléchis... L'équipe de communication du président est nul je l'ai déjà dit et un changement s'impose à la tête du parti socialiste, pour remettre de l'ordre et une cohérence dans les idées...

12/11/2013 17:41:04

maniatographe
Bonjour
il est plus que temps d'expliquer dans un langage simple la réalité .Combien de nos concitoyens sont berné par une information ' pardon un désinformation' des médias
il faut trouver un bouc émissaire a nos malheur c'est le lot de notre président , je voudrais pouvoir lui dire en toute amitié de se comporter un peu plus en chef quitte a "pousser quelques coup de gueules il est l'autorité que diable !!
cela me semble plus facile sur mon ordinateur et je manque certainement de beaucoup d'éléments pour être impartial .
travaillons d'avantage a expliquer et convaincre les Français soyons plus médiatique, le succès est au bout.
courage.    

12/11/2013 16:17:50

Madoz
Je reprend "Pourtant l'impôt c'est l'action publique, mais il n'est accepté que s'il y a confiance dans celle ci".....l'action publique passe aussi par l'efficacité de ses institutions....administrations, collectivités territoriales...je pense qu'il y a des marges de progrès interessantes a explorer dans ces domaines....par exemple un degré de lisibilité indépendant des "systèmes de management" associés...leur reconnaissance aussi (labellisation)...
La responsabilité sociétale des entreprises et des organisations, doit pouvoir s'étendre aux institutions...nous sommes maintenant dans le troisième millénaire...même si c'est le début.
Bien amicalement

12/11/2013 15:08:53

Meyran Aleth
Bonjour,
Ce que vous dites les gens informés le savent, Ce qu'on reproche au PS c'est de faire un pas en avant et un pas en arrière. La taxe carbone il la faut et surtout sur le 04 où le budget des routes est énorme sans compter les nuisances et les riques .Quelles infos fait passer votre section locale aux habitants? Elle brille par son silence! pas de réunion d'information pas de prise de position rien qui permette aux citoyens de base d'avoir la vrai information comme celle que vous diffusez sur votre site. Le FN est meilleur que vous en la matière à Barcelonnette.

12/11/2013 14:26:30

Tatessian jean pierre
Oui Christophe la situation de la France est bien due a l'UMP et à sa politique pendant 10 ans. mais faudrait que les journalistes dans leurs ensembles donnent une info non partisane et non déformée favorable a l'opposition,ou aux calomnies pour faire du chiffre ou de l'écoute. 'C'est a mon avis de ce coté qu'il faut travailler avec les médias public quitte a leurs rappeler leur rôle d'information non partisan...... je suis toujours avec notre président et son gouvernement ..... bien a toi bon courage et bon travail ...... jpt

12/11/2013 12:59:55

meimoun
pour quoi françois hollande ne change pas son gouvernement? je vote à gauche depuis toujours mais j' ai des doutes. venez au gouvernement avec tous les jeunes pour que la gauche résiste

12/11/2013 12:01:46

Gilbert SOULET
Bonjour Monsieur le Député-Maire,
Cher Christophe.
Bien d'accord avec votre billet.
Il n'est qu'à voir d'ailleurs le récent vote contre la fraude fiscale;
Qui a voté Pour et qui a voté contre : L'UMP ...
Bizarre, vous avez dit bizarre, comme c'est bizarre!
Il est vrai que l'écotaxe, ô combien nécessaire pour taxer les pollueurs qui doivent devenir payeurs a été la goutte d'eau car mal expliquée et survenant en pleine confusion.
Bonne continuation,
Gilbert de Pertuis

Haut de page | Mentions légales | Plan du site