Articles

Presse, vidéos
Mise à jour le 24 avril 2017  

Agenda

 

La lettre du député
Rentrée 2016   

Vidéos

 

 

Liens


Assemblée Nationale
Ville de Forcalquier
Pays de Haute-Provence
Communauté de communes Pays de Forcalquier - montagne de Lure
Blog de Gilbert Sauvan
Facebook de Jean-Yves Roux

4/09/09 : Rencontre avec les salariés d'Arkema

ARKEMA : Bien plus d'emplois sur la sellette

Une réunion du comité de vigilance d'Arkéma a eu lieu au conseil général, en présence des représentants syndicaux, des parlementaires, les députés Jean-Louis Bianco et Daniel Spagnou, le sénateur Domeizel, du représentant de l'Etat, en la personne du Préfet N'Gahane et de moi-même es qualité de vice président du conseil Régional...

On a l'impression qu'Arkéma joue une partie de Bonneteau. « Lors de la réunion du Comité de Vigilance Arkéma, j'ai rappelé le fait qu'à l'occasion d'une rencontre avec Monsieur Delaborde, PDG d'Arkéma, ce dernier n'a même pas pris la peine de nous faire croire qu'il y avait un projet. Aujourd'hui nous avons besoin d'avoir un projet industriel... Je pense que nous devons réagir car nous sommes une force de mobilisation et de résistance...Il faut aussi être clair avec les chiffres concernant les suppressions d'emplois. Ce n'est pas 85 suppressions mais bel et bien 185, car il faut y inclure l'ensemble des emplois de sous-traitants qui vont être remplacés par la ré-internationalisation de ces postes... C'est comme le jeu du bonneteau ! On voit les emplois, on ne les voit plus... où sont-ils ? Ils sont là ? Ou ailleurs....

Non, il n'y a rien d'amusant à cela et nous devons demander expressément une audience au plus haut niveau afin d'avoir la puissance, la force de la présidence de la République. » Voici ci-dessous le communiqué qui a été diffusé :

Le comité de vigilance Arkéma, réuni le 4 septembre au Conseil général, a entendu le compte -rendu par les représentants du personnel du Comité Central d'Entreprise qui s'est tenu le 2 septembre. Le comité de vigilance rappelle la responsabilité écrasante de Total et d'Arkéma dans la situation actuelle. Il affirme sa volonté de voir garantir la pérennité du site d'Arkéma, avec un vrai projet industriel. Il exige le maintien de l'emploi, y compris pour les sous-traitants, sur le carrefour Durance-Bléone. Il insiste auprès de l'État pour que de nouveaux partenaires soient trouvés afin de permettre la reprise du projet de fabrication sur le site Arkéma de silicium pour la réalisation de panneaux solaires. Il demande l'application effective et complète de la convention de revitalisation signée par Total et Arkéma avec l'État en décembre 2005. Enfin, il demande qu'une réunion soit organisée d'urgence à l'Élysée ainsi qu'avec le ministre de l'Industrie.


 

REVUE DE PRESSE

image

5/09/09

5/09/09
image

6/09/09

6/09/09

Haut de page | Mentions légales | Plan du site