Articles

Presse, vidéos
Mise à jour le 24 avril 2017  

Agenda

 

La lettre du député
Rentrée 2016   

Vidéos

 

 

Liens


Assemblée Nationale
Ville de Forcalquier
Pays de Haute-Provence
Communauté de communes Pays de Forcalquier - montagne de Lure
Blog de Gilbert Sauvan
Facebook de Jean-Yves Roux

Un moment royal

Un moment royal

En principe on devient roi par la grâce du décès de son ainé, quelquefois le combat est d' abord un combat sur soi même.

Tel fut le cas de celui de George VI contre son handicap (le bégaiement) pour assumer son rôle de roi d'Angleterre pendant la Seconde Guerre mondiale.

J'ai aimé passionnement Le discours d'un roi car on peut autant y voir une touchante réflexion sur le surpassement de soi qu'une parabole universelle sur la communication (la difficulté de chacun à se faire comprendre du plus grand nombre).

Au-delà des implications politiques, le règne de George VI surgit au moment où la radio devient un média de masse aussi fédérateur que perfectible. Les dialogues brillamment écrits jouent sur la richesse du langage et un humour que seuls les anglais savent gérer, en laissant sous-entendre qu'il est possible de dire beaucoup avec peu de mots.

Ces échanges n'auraient pas une telle intensité sans deux acteurs remarquables qui se mettent mutuellement en valeur : Colin Firth en figure royale respectée, pourtant envahie par différentes angoisses (décevoir ses enfants, devenir la tâche de sa famille) et complexée par l'art rhétorique de ses ennemis (Hitler, manipulant une population par sa poigne dictatoriale), face à Geoffrey Rush, en thérapeute de l'ombre, chef d'orchestre dévoué qui n'a plus les mots pour avouer son admiration secrète. Le scénario, aussi délicat et subtile qu'un morceau de musique interpretté par Jean Guihem Queyras, transcendé par une mise en scène sensible qu'un battement de cœur.

Le jeu d'acteurs et une camera royale accompagnent les différentes émotions (la solitude, la nervosité, l'oppression, la plénitude).

La dernière partie du Discours d'un roi, proche de l'exaltation lyrique, ressemble à une récompense, faisant presque oublier l'austérité de tout ce qui a précédé.

En ce moment dans les salles, notamment au Bourguet à Forcalquier...


Partager

Vos commentaires


Merci pour vos questions et commentaires

Nom ou pseudo
Email
Inscription mailing list
Votre question ou commentaire
 
 

Haut de page | Mentions légales | Plan du site