Articles

Presse, vidéos
Mise à jour le 24 avril 2017  

Agenda

 

La lettre du député
Rentrée 2016   

Vidéos

 

 

Liens


Assemblée Nationale
Ville de Forcalquier
Pays de Haute-Provence
Communauté de communes Pays de Forcalquier - montagne de Lure
Blog de Gilbert Sauvan
Facebook de Jean-Yves Roux

Une politique massive de l'emploi

Une politique massive de l'emploi

Une nouvelle fois les chiffres du chômage sont mauvais. 

+0,8% pour les chômeurs de catégorie A, notre région n'est pas épargnée par la hausse qui, grâce au politiques publiques mises en œuvre dans le cadre du CRÉER , est moindre toutefois (+0,4%). 

Pour les Départements Alpins les chiffres sont particulièrement mauvais (toutes catégories confondues +1,7% pour le 04 qui compte 12 286 chômeurs).

La crise n’est pas la seule responsable des mauvais chiffres de l’emploi. Ils sont aussi la rançon de l’incurie de la précédente majorité qui, en pleine récession, a sabordé la politique publique de l’emploi. Faut-il rappeler la baisse continue du budget du travail, la réduction drastique des contrats aidés, le sabrage des effectifs et des moyens de pôle emploi, l’inertie face à la désindutrialisation, la dilapidation de l’investissement productif dans une politique de défiscalisation sans contreparties. Pendant 5 ans, la droite a fait le choix de culpabiliser les chômeurs, pas de s’attaquer au chômage.

Mais pire, au début de l'année elle a pillé les caisses de l'Etat pour masquer la situation. Sur les 340 000 contrats aidés inscrits au budget 2012, 250 000 ont été mobilisés pour les seuls 4 derniers mois du pouvoir Sarkozyste! Je me souviens de cette pression constante dans nos mairies pour embaucher des CAE.

Dès sa prise de fonction, le gouvernement de Jean-Marc Ayrault a inversé la tendance en replaçant l’emploi au cœur de toutes ses priorités. C’est la recherche de solutions aux plans sociaux que la droite avait laissés dans les placards. C’est l’abrogation du dispositif imbécile des heures supplémentaires défiscalisées qui subventionnait la destruction d’emplois. C’est le redressement de notre appareil industriel dont le plan de soutien à la filière automobile est la première traduction. C’est la réorientation de l’Europe vers une stratégie de croissance.

Dès la rentrée, cette priorité à l’emploi va passer la surmultipliée en se déployant sur tous les fronts : l’ouverture du marché du travail aux populations les plus fragilisées, les jeunes et les seniors, avec la création des 150 000 emplois d’avenir (en 2013 et 2014) et la mise en place du contrat de génération ; le développement industriel  avec la formation de la banque publique d’investissement, le livret d’épargne industrie et une réforme fiscale favorable aux PME ; la prévention des licenciements abusifs avec une législation appropriée ; la sécurisation du travail et la compétitivité avec les avancées de la conférence sociale.

Cette stratégie massive est la seule manière de faire reculer le chômage.

Nous défendons une approche globale en faveur de la reconnaissance du travail, en agissant pour redonner du sens et défendre la qualité du travail.


Partager

Vos commentaires


Merci pour vos questions et commentaires

Nom ou pseudo
Email
Inscription mailing list
Votre question ou commentaire
 
 

>07/09/2012 11:00

Roosevelt 2012
Pour rappel, l'UNEDIC a annoncé 400.000 nouveau chômeurs d'ici fin 2013 si la croissance ne s'effondre pas, or celle-ci donne de sérieux signes de faiblesse depuis quelques mois.

Les mesures gouvernementales sont donc clairement insuffisantes, il faut frapper beaucoup plus fort !

Voir les mesures préconisées par le collectif ROOSEVELT 2012 (70 personnalités et élus, rejoints par 82000 citoyens) :

- neutralisation de 80% des plans de licenciement en cours en appliquant à la lettre ce que le gvt allemand a mis en place depuis 2008 (cf "Kurzarbeit")

- création de 2 MILLIONS d'emplois CDI en 5 ans, essentiellement privés, sans attendre le retour de la croissance et sans ruiner l'état ni les entreprises ni le contribuable.

http://www.roosevelt2012.fr/

05/09/2012 13:12

dominique chaumard
Un bon résumé, auquel je rajouterais qu'il faut "donner du temps au temps"....
La courbe du chômage, tout comme toutes les autres courbes pliées par le sarkozysme et la crise, ne pourra remonter qu'avec la motivation de tous....
J'y crois...
d. ch.

05/09/2012 12:46

Montclar le 5 septembre 2012
Bonjour,
AAH de 55ans aujourd'hui, ça fait depuis que je suis sortie de dialyse en 2010 grâce à une transplantation rénale que je recherche un emploi sur la région PACA ! Sénior et AH, vous me direz je cumule, mais ce n'est pas avec 743€ que je peux vivre tout juste survivre et avec mon fils de 17 ans il faut bien que j'assume ... Pourtant je dois être à plus de 150 CV envoyés dans une profession qui malgré la crise recrute encore [ conducteur de travaux ].
Pourriez vous m'expliquez ce qui ne colle pas ? je ne suis pas infirme, je demande qu'à travailler et malgré toutes mes tentatives on m’évince du monde du travail ! Je ne peux même pas offrir une chambre de bonne à mon fils pour qu'il poursuive son apprentissage de paysagiste ALORS VOUS PENSEZ BIEN QUE pour moi cette campagne n'est qu'un "effet d'annonce" et qu'il n'y aura aucune retombée sur l'avenir de mon fils ni du mien d'ailleurs !
Cordialement.

Haut de page | Mentions légales | Plan du site